Model S Plaid : agacé par le nouveau volant de Tesla, ce conducteur arrive enfin à en installer un autre

 

Le propriétaire d'une Tesla Model S Plaid a réussi à retirer le volant Yoke décrié du constructeur pour y installer à la place un volant classique provenant d'une Model 3.

tesla volant woke
Crédits : Tesla

Comme vous le savez peut-être, avec la récente refonte de la Tesla Model S, de la Model S Plaid et de la Model X 2021, le constructeur en a profité pour intégrer une nouveau volant Yoke. Avec son design caractéristique rappelant un manche d'avion, ce volant a le mérite selon Elon Musk d'offrir une meilleure visibilité de la route.

Seulement, les utilisateurs ont rapidement déchanté, notamment en raison de la prise en main compliquée de ce volant particulier (la faute à l'absence d'un manche supérieur). De fait, certains conducteurs éprouvent des difficultés pour braquer le volant au maximum en virage serré ou à basse vitesse notamment. En outre, l'emplacement des commandes des clignotants pose aussi problème tout comme leur fonctionnement, qui repose sur des pressions courtes ou longues.

D'après Elon Musk, le constructeur doit mettre au point une direction “steer-by-wire” qui permettra d'améliorer la maniabilité du volant Yoke en ayant une direction dynamique (ce qui évitera de ne pas avoir à faire de tours complets avec le volant). Malheureusement, le milliardaire a confirmé qu'il faudra attendre quelques années avant de voir arriver cette technologie.

Ce propriétaire de Model S Plaid a réussi à virer le volant Yoke

Sans le vouloir, Elon Musk a donné carte blanche à la création d'un marché secondaire pour le montage de volants classiques (généralement ceux de la Model 3) à la place du volant Yoke sur les Model S, mais aussi sur tous les véhicules à venir qui seront en seront équipés comme le Cybertruck par exemple. Ryan Huber, l'un des premiers propriétaires de la Model S Plaid, a très rapidement choisi cette option. Il raconte à nos confrères du site spécialisé Electrek les difficultés du projet :

Lorsque j'ai commencé ce projet, j'avais prévu de tout faire marcher, y compris le volant de la Model 3. Depuis que j'ai la voiture, je me habitué au volant Yoke, à l'exception des vibrations haptiques, qui restent affreuses (même dans la nouvelle version). J'avais prévu de configurer la voiture en mode Yoke + palettes pour ma configuration normale, et de mettre le volant rond classique pour le plaisir de temps en temps. Mais ensuite, j'ai réussi à faire fonctionner les commandes du volant rond, et je ne suis pas prêt de revenir sur le Yoke”, explique-t-il.

Ryan Huber avoue toutefois que la tâche n'a pas été aisée. Il a été contraint de coder un micrologiciel personnalisé pour que le volant de la Model 3 fonctionne avec le micrologiciel de la Model S Plaid. Bien qu'il ne prévoit pas de vendre sa solution clé en main, il partage son travail sur GitHub pour ceux qui voudraient également modifier le volant de leur Tesla.

Source : Electrek



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !