Microsoft est un opérateur téléphonique en France, c’est officiel

 

Microsoft a obtenu l’accréditation de l’Arcep. La compagnie peut désormais créer des numéros de téléphone et les distribuer aux utilisateurs de Teams, sa solution de messagerie et de visioconférence.

L'enseigne d'une boutique Microsoft / Crédit : Unsplash

C’est en toute discrétion que l’Arcep, ancienne Autorité de régulation des télécommunications, vient d’octroyer une licence d’exploitation à Microsoft. Concrètement, cela signifie que le géant de la Silicon Valley va pouvoir accorder des numéros de téléphone sur les postes fixes comme sur les smartphones. La firme de Redmond va-t-elle marcher sur les plates-bandes de nos opérateurs nationaux ?

À lire – Microsoft a licencié environ 1000 salariés dans le monde pour se concentrer sur les projets prioritaires

L’idée pour Microsoft de devenir opérateur téléphonique dans l’Hexagone ne date pas d’hier. En 2016, c’était même sous la contrainte que la firme de Redmond a failli le devenir. Selon les termes de la loi Macron, les services proposés à travers Skype, le logiciel de téléphonie par VoIP, rendaient Microsoft assimilable à un opérateur téléphonique. Ce statut implique énormément d’obligations, les plus lourdes étant l’obligation d’enregistrer les conversations des utilisateurs ou de les mettre sur écoute à la demande de la justice, ou encore de pouvoir passer des appels d’urgence. La procédure n’avait à l’époque pas abouti.

Microsoft est contraint de devenir opérateur s’il veut pouvoir créer des numéros de téléphone pour Teams

La crise de la COVID est passée par là, et le télétravail a accéléré l’adoption de Teams, lancée par Microsoft en novembre 2016. Cette dernière remplace Skype dans l’offre à destination des professionnels de Microsoft. C’est la raison pour laquelle la compagnie a pris les devants et demandé une accréditation auprès de l’Arcep : elle est bien consciente que les services proposés par Teams entrent en concurrence directe avec les offres rivales.

À lire – Meta et Microsoft s’associent et annoncent Office et Teams en réalité virtuelle

Les opérateurs téléphoniques grand public n’ont donc aucun souci à se faire. Leurs divisions business, en revanche, peuvent se faire du mouron. Le dinosaure français des services de télécommunication à destination des professionnels est Orange Business, avec 65 à 70 % des parts de marché. Vient ensuite SFR Business, avec 20 % de parts de marché. Les autres opérateurs, qui se partagent les miettes, seront probablement les premières victimes de l’arrivée de Microsoft.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !