Melania Trump aurait acheté ses propres NFT pour 237 000 euros

Melania Trump est soupçonnée d’avoir acheté ses propres NFT tout en cachant sa transaction avec un second wallet. L’ex-Première Dame des États-Unis a en effet lancé une collection début janvier, qui s’est vendue pour 270 000 dollars, soit environ 237 000 euros. Après enquête, il semblerait que l’acheteur et le vendeur soient la même personne.

melania trump
Crédits : Trump White House Archive

Vous êtes peut-être passé à côté (on ne vous en voudra pas), mais Melania Trump s’est lancée dans les NFT. Après une première collection sur la blockchain Solana, une seconde est arrivée en janvier de cette année. Baptisée « Head of State » et comprenant un dessin de l’ex-Première Dame des États-Unis portant le chapeau blanc porté lors de son premier dîner d’État en 2018, cette dernière s’est vendue à 1800 SOL, soit environ 237 000 euros à l’époque de la transaction. Une jolie somme qui soulève désormais de nombreux soupçons.

En effet, plusieurs experts accusent Melania Trump d’avoir utilisé la technique du wash trading pour faire grimper les prix de sa collection. De plus en plus populaire auprès des adeptes de cryptos peu honnêtes, celle-ci consiste à acheter son propre NFT pour faire monter artificiellement les spéculations. Malheureusement pour la vendeuse, toutes les transactions sont enregistrées sur la blockchain, ce qui permet de retrouver l’adresse numérique des wallets utilisés. Or, il y a un bien un lien entre le wallet ayant publié la collection et celui ayant remporté les enchères.

Melania Trump est soupçonnée d’avoir fait gonfler le prix de ses NFT

Il s’avère ainsi que le vainqueur des enchères a reçu 1800 SOL de la part du wallet ayant mis en vente le NFT, avant d’avoir dépensé ces 1800 SOL précisément pour acheter les NFT en question. Et ça ne s’arrête pas là. Peu de temps après la vente, le vendeur a de nouveau versé 1800 SOL à l’acheteur. Tout cela est donc bien louche et semble cacher que les deux wallets appartiennent à deux entités complices, voire à la même personne.

Sur le même sujet : NFT — les contrefaçons et plagiats se multiplient, une plateforme interrompt les ventes en urgence

Melania Trump n’a pas encore donné sa version des faits, mais autant dire que le doute est permis. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le couple Trump est accusé de tricherie lors de leurs affaires numériques. Au lancement de Truth, le réseau social créé par Donald Trump, il a été découvert que l’ancien président a volé discrètement le code source d’une autre plateforme.

Source : Vice



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !