Malware Android : +58 000 smartphones infectés par un logiciel espion en 2018

Un malware espion a été repéré dans plus de 58 000 smartphones Android en 2018, rapporte Kaspersky Lab. D’après les chercheurs, 35 000 des utilisateurs touchés n’avaient pas conscience qu’un logiciel malveillant espionnait leurs conversations, leur localisation et leurs photos.  

malware android 58000 smartphones infectes malware espion

Dans un nouveau rapport, les chercheurs de Kaspersky Lab pointent du doigt la recrudescence des « stalkerware », aussi appelé « logiciel d’espionnage légal ». Il s’agit d’applications vendues aux parents souhaitant surveiller leurs enfants ou aux patrons qui veulent garder un oeil sur ce que font leurs employés avec leur smartphone de fonction. De plus en plus, des utilisateurs lambda utilisent ces logiciels espion pour espionner leur mari ou leur femme.

Plus de 58 000 smartphones Android abritaient un malware espion en 2018

Ces logiciels sont proposés en échange d’un abonnement mensuel, qui ne dépasse généralement pas une poignée d’euros. Pour installer le malware, il faut absolument un accès physique au terminal ciblé. Une fois installé sur le smartphone de la cible, ils vont collecter en temps réel toutes les données du smartphone, comme la localisation, l’historique de navigation, les SMS, les discussions sur les réseaux (que ce soit sur Messenger ou WhatsApp), ou les photos et vidéos enregistrées dans la pellicule.

Lire aussi : le malware Android Exodus vous espionne grâce au micro de votre smartphone

Pire, certains logiciels peuvent aussi prendre le contrôle du micro ou de la caméra du smartphone. Ces données sont visibles via une application dédiée, fournie par les développeurs du spyware. Parmi les stalkerware les plus répandus, on trouve Hoverwatch, Mobile Tracker Free, Reptilicus, Sky Phone App, Talklog, iSpyoo, ou MobileTool. Certains de ces dispositifs sont aussi disponibles sur iOS, Windows, macOS, ou Linux.

Comme le note Kaspersky, ces malware mettent en danger à la fois les données des victimes et des attaquants. En effet, certains logiciels en profitent pour s'emparer des données de leurs utilisateurs. Tel est prix qui croyait prendre. « 12 développeurs de stalkerware ont divulgué des données au cours des deux dernières années » tacle le rapport.

Pour vous protéger contre les stalkerware, Kaspersky recommande de choisir un bon mot de passe et de bloquer l’installation d’applications tierces. Par précaution, il est aussi conseillé de consulter régulièrement la liste des applications installées sur votre téléphone et de supprimer celles qui sont devenues inutiles. De même, on vous conseillera de choisir un de ces antivirus gratuits sur Android. Certains spyware peuvent en effet être repérés par un antivirus banal.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque

Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque. Ce maliciel est un cheval de Troie bancaire appelé Cerberus. Les chercheurs en sécurité informatique d’Avast l’ont découvert dans un convertisseur de devises disponible en téléchargement sur le…

Play Store : plus de 25 000 applications Android cachent un malware

Plus de 25 000 applications Android disponibles sur le Play Store renferment un malware, révèle une étude de Secure-D. D’après les chercheurs, 90% des applications frauduleuses en circulation proviennent d’ailleurs de la boutique de Google.  Secure-D, la firme de recherche…

Android : 24 000 applications du Play Store mettent vos données en danger

24 000 applications Android disponibles sur le Google Play Store mettent les données de leurs utilisateurs en danger, révèle une étude de Comparitech. L’enquête a révélé la présence d’une négligence au sein de Firebase, la plateforme d’hébergements d’applications rachetée par…

LineageOS : le système d’exploitation Android open source a été piraté

LineageOS, le système d’exploitation open source basé sur Android, a été piraté au cours du week-end. Des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans les serveurs de l’OS pendant un court instant. Les attaquants ont visiblement exploité une faille de Salt, le…