Logitech lance la G Cloud, une console portable compatible Xbox Cloud Gaming et GeForce Now

 

Logitech vient de présenter officiellement la Logitech G Cloud Gaming Handled, une toute nouvelle console portable aux allures de Nintendo Switch. Cette machine est dédiée uniquement à l'utilisation des services de cloud gaming comme le Xbox Cloud Gaming ou le GeForce Now, qui sont d'ailleurs préinstallés sur l'appareil.

Logitech g cloud
Crédits : Logitech

A l'occasion de sa conférence Logi Play, le constructeur suisse Logitech a présenté une toute nouvelle console : la Logitech G Cloud Gaming Handled. Bien que la machine partage des similitudes côté design avec la Nintendo Switch ou le Steam Deck de Valve, la G Cloud se distingue sur un point majeur : elle est dédiée exclusivement au jeu via le cloud par le biais des principaux services du marché comme le Xbox Cloud Gaming, le GeForce Now ou encore Steam Link.

D'ailleurs, ces trois services sont directement préinstallés sur la console et d'après les dires de Logitech, le constructeur a collaboré avec les différents éditeurs de ces plateformes pour assurer une intégration optimale des commandes de la console.

Logitech promet une optimisation parfaite des services de cloud gaming

La chose a d'ailleurs été annoncée en grande pompe par Microsoft via un communiqué officiel publié ce mercredi 21 septembre. “Les consoles portables constituent une étape naturelle dans l'évolution du cloud gaming, et il est formidable de voir un leader mondial du matériel comme Logitech optimiser Xbox Cloud Gaming pour son nouvel appareil”, peut-on lire dans le texte du la firme de Redmond.

En effet, dès le démarrage de votre Logitech G Cloud, il sera possible d'accéder directement au service du Xbox Cloud Gaming pour profiter des centaines de titres compatibles du catalogue du Xbox Game Pass Ultimate. Microsoft précise par ailleurs que la fonction de jeu à distance, le Remote Play, est également accessible sur la G Cloud. En d'autres termes, vous pourrez diffuser l'ensemble de vos jeux Xbox en format numérique directement sur la machine de Logitech.

Logitech g cloud
Crédits : Logitech

Logitech G Cloud : une fiche technique suffisante pour du cloud gaming

Mais abordons maintenant la partie technique de la G Cloud. Tout d'abord, la console embarque un processeur Snapdragon 720G ainsi qu'un CPU octobre-core cadencé jusqu'à 2,3 GHz. Ce SoC, qui pourrait paraître limité pour du jeu en local, est en réalité suffisant pour le décodage vidéo à basse latence requis par le jeu via le cloud. La puce s'accompagne de 4 Go de RAM et de 64 Go d'espace de stockage interne, extensible via une carte microSD.

De fait, notez que la console n'a pas de ventilateur, elle devrait donc se montrer particulièrement silencieuse. Par extension, le châssis est plutôt fin et léger, comme en témoigne son poids plume : 465 grammes, soit presqu'autant qu'une Switch OLED.

Du côté de l'écran, on pourra compter sur une dalle 7″ IPS LCD en Full HD (1920 x 1080 pixels), avec une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz seulement. Dommage pour les abonnés à la formule RTX 3080 du GeForce Now, qui ne pourront pas profiter des 120 images par seconde permises par leur abonnement.

Au niveau de l'audio, la G Cloud intègre deux haut-parleurs stéréo, un micro avec suppression des bruits ambiants, un port jack 3,5 mm, et prend en charge le Bluetooth 5.1 avec aptXTM pour limiter la latence au maximum avec les casques et oreillettes sans fil.

Logitech g cloud
Crédits : Logitech

Une console pour le cloud gaming… sans 4G/5G

Au rayon de la connectivité, c'est ici que le bât blesse. Fait paradoxale pour une console dédiée au cloud gaming, la G Cloud ne propose pas de connexion 4G ou 5G, mais seulement une connexion WiFi 802.11 ac (avec MIMO 2×2). En d'autres termes, la console est prévue uniquement pour un usage à domicile. Pour rattraper cet écueil de taille, il faut savoir que la G Cloud embarque une batterie généreuse de 6000 mAh, qui offre selon le constructeur 12 heures d'autonomie.

Pour l'instant, Logitech préfère opter pour un lancement à petite échelle et en quantité limitée. En effet, la console n'est disponible qu'aux Etats-Unis et au Canada au prix de lancement de 299,99 $, avant de passer au tarif définitif de 349,99 $. On se doute que la marque suisse souhaite attendre de voir quel accueil sera réservé à la G Cloud sur ces territoires avant d'envisager un lancement à plus grande échelle en 2023. En d'autres termes et en cas d'échec commercial, il y a de fortes chances pour que la G Cloud n'arrive jamais en France.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !