La Lituanie recommande de jeter votre smartphone chinois

 

La Lituanie recommande à tous les utilisateurs de smartphones chinois de se débarrasser de leur téléphone. Alors que ses relations diplomatiques avec la Chine se dégrade progressivement, le gouvernement lituanien s'est lancé à l'attaque de deux célèbres constructeurs chinois : Xiaomi et Huawei. 

redmi 10
Crédits : Xiaomi

Xiaomi est capable de censurer à distance votre smartphone à tout moment sur ordre de la Chine, révèle un rapport du Centre national de cybersécurité du gouvernement lituanien. Grâce à une fonctionnalité cachée, le constructeur chinois pourrait censurer une liste de 449 mots sensibles pour Pékin, comme l'indépendance de Taïwan ou encore la libération du Tibet.

Cette option cachée est désactivée par défaut sur les terminaux vendus en Europe. Xiaomi serait cependant en mesure de l'activer à sa guise. Le gouvernement lituanien a aussi découvert que certains téléphones Xiaomi transmettent des données sur des serveurs situés à Singapour par le biais du navigateur Mi Browser.

La Lituanie conseille de se débarrasser des smartphones Xiaomi ou Huawei

La Lituanie s'est aussi intéressée aux smartphones Huawei vendus sur son territoire. Le gouvernement estime que l'AppGallery, l'alternative au Play Store de la marque chinoise, redirige les utilisateurs vers des applications dangereuses qui mettent en danger leurs données personnelles. Interrogé par la BBC, Huawei se défend de représenter un danger pour ses clients : “AppGallery ne collecte et ne traite que les données nécessaires pour permettre à ses clients de rechercher, d'installer et de gérer des applications tierces, de la même manière que d'autres magasins d'applications”.

Dans ce contexte, Margiris Abukevicius, le vice-ministre de la Défense lituanien, recommande aux utilisateurs d'un smartphone chinois de prendre des mesures drastiques. “Notre recommandation est de ne pas acheter de nouveaux téléphones chinois et de vous débarrasser de ceux déjà achetés le plus rapidement possible”, a déclaré Margiris Abukevicius lors de la présentation du rapport.

Cette mise en garde survient dans un contexte diplomatique compliqué. Depuis quelques semaines, la Chine et la Lituanie mènent une petite guerre froide concernant l'indépendance de l'île de Taïwan. Cette attaque, qui rappelle les accusations des Etats-Unis à l'encontre de Huawei, risque de contribuer à la détérioration des relations entre les deux nations.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !