Les Etats-Unis pourraient forcer Google à se désengager du navigateur Chrome

 

Le Département américain de la Justice réfléchit au meilleur moyen d'affaiblir l'emprise de Google. L'une des idées les plus évoquées serait de séparer Google et son navigateur Chrome, considéré comme une porte d'entrée pour le moteur de recherche et la publicité en ligne. Pour l'heure Google propose par défaut son moteur de recherche dans le navigateur.

Google
Crédits : Unsplash

Google est visé comme plusieurs autres grands noms de la tech par une enquête antitrust aux Etats-Unis. L'administration américaine cherche des moyens d'affaiblir le géant accusé de pratiques anticoncurrentielles. Le blog Politico rapporte ainsi que le Département de la Justice (DoJ) réfléchit, suite à des consultations avec des experts du secteur et les concurrents de la firme, à séparer le moteur de recherche du navigateur Chrome.

Chrome est en effet le grand vainqueur de la dernière guerre des navigateurs. Il a en peu de temps réussi à supplanter Internet Explorer et faire grossir sa part de marché au point qu'aujourd'hui les navigateurs concurrents peinent à réellement exister. Chrome jouit de 66% de parts de marché dans le monde, toutes plateformes confondues. Le moteur de recherche Google capte-lui 90% des recherches en ligne.

La Département de la Justice américain estime que Chrome est une porte d'entrée pour Google et sa publicité en ligne

Or Google est le moteur de recherche par défaut de Chrome. Et s'il est possible d'en changer, cela se fait au prix de manipulations pas forcément intuitives pour tous les utilisateurs. Et ce n'est pas tout : selon le rapport de la commission d'enquête américaine Chrome est aussi une “porte d'entrée” pour la publicité en ligne. Chrome aide en effet Google à affiner son ciblage publicitaire en lui fournissant des données sur les utilisateurs.

Du coup plusieurs options sont sur la table. L'une d'entre elles serait de contraindre Google à céder purement et simplement son navigateur à un concurrent. Une option qui parait néanmoins peu sérieuse : les navigateurs ne sont pas faciles à monétiser, et impliquent surtout des coûts de développement importants. Une autre est donc de créer un cadre strict pour empêcher Google d'utiliser les données de Chrome comme bon lui semble.

Lire également : Chrome 86 vous empêche de télécharger certains fichiers ? Voici la solution

Enfin le DoJ estime qu'une autre option pourrait être efficace : forcer Google à vendre l'une de ses filiales publicitaires comme Doubleclick.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
leboncoin vinted payer plusieurs fois
Leboncoin, Vinted : vous pouvez désormais payer en plusieurs fois

Leboncoin et Vinted permettent désormais de payer vos achats en plusieurs fois. Une application développée par la firme française Obvy propose en effet aux internautes de régler leurs achats de particulier à particulier en 3, 4 ou 10 fois via carte bancaire….

google paid extensions
Chrome : Google abandonne les extensions payantes

Google annonce sur son blog la fin des extensions Chrome payantes utilisant la plateforme du Chrome Web Store. Les développeurs qui souhaitent monétiser leur extension devront se tourner vers des solutions de paiement alternatives. Google ne souhaite plus cautionner les…