Les boîtiers UV pour désinfecter les smartphones sont-ils efficaces ? Tout savoir

 

Vous hésitez à acheter un boîtier UV stérilisateur pour votre smartphone ? Dans ce dossier, on vous explique tout sur le traitement UV, son efficacité, mais aussi ses inconvénients. Il est également question des alternatives chimiques et de leur effet sur le traitement oléophobe du verre des smartphones. 

uv phone phonesoap 3
Crédits : Phonesoap

Avec la pandémie de coronavirus il est clair que l'on fait beaucoup plus attention à la propreté de nos objets du quotidien. Manipulés souvent, comme les clés, par exemple, les smartphones sont en la matière de véritable nids à virus et bactéries. Les nettoyer efficacement n'est pourtant pas si simple, notamment à cause du revêtement oléophobe appliqué par les fabricants sur le verre de l'écran. Le revêtement s'abîme en effet très vite en cas de nettoyage chimique.

C'est pourquoi on a vu ces derniers mois émerger une séduisante alternative : la désinfection des smartphones aux rayons UV. De nombreux fabricants comme Phonesoap et d'autres proposent des boîtiers de la taille d'un smartphone contenant une lampe UV. L'idée est d'y oublier le smartphone pendant quelques minutes pour tuer toutes les bactéries et virus qui se trouvent sur le verre.

Comment fonctionne la désinfection aux rayons UV ?

Il y a plus de 150 ans, des scientifiques ont découvert que les rayons du soleil pouvaient tuer efficacement les micro-organismes. Plus tard on a découvert que le responsable de cet effet sont certains rayons UV. Trois grands types de rayons UV sont émis par le soleil : les UVA, UVB et UVC. La plupart des UVA sont filtrés par la couche d'ozone. Les UVB sont absorbés par la peau et nous permettent de synthétiser la vitamine D.

Quant aux UVC, ce sont eux les plus dangereux. Ils sont en effet très énergétiques et pénètrent profondément dans la peau provoquant des brûlures et parfois des cancers car ces rayons sont capables d'endommager l'ADN. Des lampes spéciales existent pour générer différentes parties du spectre UV. Et depuis longtemps on utilise des lampes UVC pour la désinfection dans diverses applications industrielles.

Rayons UV
Crédits : Unsplash

Par exemple, l'eau du robinet est, entre autres, traitée avec de puissants rayons UV pour tuer tous les germes qu'elle contient. Longtemps, il fallait de puissantes et onéreuses lampes à mercure pour générer des rayons UV capables de tuer de façon fiable des germes dans les différentes applications de ce traitement.

Mais depuis peu des LED peuvent les remplacer avantageusement. Ces LED sont pratiquement monochromatiques ce qui permet d'utiliser des longueurs d'onde UV plus précises pour plus d'efficacité. Elles consomment très peu d'énergie et ont une durée de vie pratiquement illimitée.

Désinfecter son smartphone aux rayons UV est-il vraiment efficace ?

Contre le COVID-19, les études précises manquent encore, mais on peut citer plusieurs papiers scientifiques, notamment une étude de l'académie américaine des sciences qui a démontré l'efficacité des rayons UV contre des coronavirus responsables de l'épidémie de MERS.

Plusieurs hôpitaux utilisent les rayons UV pour désinfecter certains équipements. Les compagnies aériennes, les hôtels, et même votre coiffeur utilisent les rayons UV pour leur désinfection. La méthode est donc considérée comme efficace. Mais tout dépend bien sûr de la puissance du traitement et de la durée d'exposition.

Pour vous donner une idée, l'une des solutions utilisées par les compagnies aériennes est un robot contenant des lampes UV et qui peut désinfecter un avion entier en une dizaine de minutes. Une étude de ClearSlate, un fabricant de boîtiers de désinfection UV, montre qu'il est possible de tuer 99,978% des bactériophages MS2, analogue à d'autres virus, en 20 secondes d'exposition.

Vaut-il mieux désinfecter son smartphone avec les rayons UV ou des produits chimiques ?

Bactéries

C'est à notre avis la question la plus intéressante. D'un côté, les lingettes et autres traitements chimiques endommagent le revêtement oléophobe qui donne une sensation douce lorsque l'on touche le verre du smartphone. De l'autre les rayons UV ont également un effet délétère sur les matériaux. La plupart des méthodes de nettoyage chimique impliquent d'utiliser de l'alcool ou une solution à base d'alcool.

Attention, car l'alcool dissout rapidement le revêtement oléophoble. Si bien que si vous nettoyez souvent votre smartphone, le verre va rapidement changer d'aspect, devenant plus sensible aux traces de doigts et moins doux au toucher. Les rayons UV ont un peu moins d'effets délétères mais attention, tout de même, à ne pas oublier votre smartphone dans une boîte de désinfection UV : une exposition prolongée aux UVC dégrade les plastiques.

Les UVC dégradent aussi les composés organiques des écrans OLED, mais là encore tout est question de durée d'exposition. En général, la désinfection proposée par les boîtiers UV n'implique pas d'exposer l'appareil plus de quelques minutes à des rayons UVC. Il s'agit donc d'une solution assez sûre pour votre appareil. Enfin, méfiez-vous de ce que vous achetez. Certains fabricants comme Phonesoap ou ClearSlate accompagnent leurs produits d'études, et ont fait l'objet de tests indépendants.

Mais ce n'est pas le cas de toutes les marques que vous trouverez sur Amazon et d'autres plateformes. Sans équipement professionnel vous ne pourrez pas savoir précisément quelle est la longueur d'onde émise par la source de lumière, alors que c'est bien celle-ci qui rend le dispositif réellement efficace, ou non.

Peut-on réparer le traitement oléophobe qui recouvre le verre des smartphones ?

Nous tenions à insister sur ce point : si vous avez endommagé le revêtement oléophobe de votre smartphone, pas de panique ! Il est très facile d'enlever le reste du revêtement avec un peu d'alcool isopropylique. Le produit oléophobe s'achète sur internet – les fioles coûtent en général autour d'une quinzaine d'euros et peuvent servir de nombreuses fois.

Pour le réappliquer, il suffit de mettre quelques gouttes sur l'écran et d'essuyer avec un chiffon en microfibre. L'opération ne prend pas plus de quelques minutes. Lorsque l'on sait cela, on craint sans doute un peu moins d'abîmer le revêtement oléophobe de son smartphone. Les alternatives efficaces dans les boîtiers UV coûtent autour de 80 €.

Smartphone COVID-19

Conclusion : la désinfection UV est plutôt efficace, mais…

Si vous hésitez à acheter une boîte de désinfection UV pour votre smartphone parce que vous avez des doutes sur l'efficacité de ce type de désinfection, détrompez-vous : si le dispositif contient la bonne lampe, avec la bonne longueur d'onde et que vous respectez la durée d'exposition, ce type d'accessoire devrait tuer la plupart des germes à la surface du verre du smartphone.

Il faut néanmoins bien se renseigner sur l'appareil que vous souhaitez acheter. Intéressez-vous en particulier à ceux qui ont fait l'objet de tests indépendants. On a des doutes quant au fait que ce type de désinfection peut totalement remplacer la désinfection avec des lingettes. Ce type de boîtier est encombrant, et on l'imagine davantage rester à l'entrée de votre domicile près de vos clés, ou à côté de l'endroit où vous rechargez généralement le smartphone.

Lire également : Smartphone – le coronavirus peut survivre jusqu'à 96 heures

Tout semble l'indiquer comme forme de nettoyage complémentaire de lingettes ou autre nettoyage chimique. Quant à la crainte d'abîmer le revêtement oléophobe de votre smartphone, comme nous le montrons plus haut, il est relativement trivial de remplacer ce traitement du verre de l'écran. Vous avez acheté un boîtier de désinfection UV ? Quels sont vos retours ? Partagez votre avis dans les commentaires de ce dossier.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !