Le taxi volant Archer eVTOL réussit son vol d’essai, lancement dès 2024

 

Archer Aviation vient d'annoncer la réussite du premier vol stationnaire de son taxi volant, qui a eu lieu le 16 décembre dernier. L’appareil devrait transporter ses premiers passagers dès 2024 aux États-Unis.

Archer taxi volant
Crédit : Archer

Archer Aviation, qui souhaite lancer ses premiers taxis volants dès 2024, a annoncé que le prototype Maker, qui deviendra à terme le taxi volant eVTOL, avait réussi son premier vol stationnaire le 16 décembre dernier. Le vol court « a permis de vérifier avec succès le système de commande de vol de la société en vol et la fermeture de bout en bout du logiciel de vol », indique Archer.

La société a filmé l’exploit et l’a posté sur sa chaîne YouTube. On peut voir l’engin décoller et s’élever à quelques dizaines de mètres du sol, avant de venir se poser tranquillement sur la terre ferme. Pour rappel, le taxi volant avait été dévoilé en juin 2021, six mois seulement avant le vol stationnaire. Il offrirait une autonomie d’une centaine de kilomètres. Il propose donc la même portée entre deux charges que le taxi volant de Volocopter, qui affiche également une autonomie de 100 km. Le eVTOL d’Archer pourrait voler à près de 240 km/h.

Les premiers taxis volants d’Archer arriveront en 2024

Archer continuera à réaliser différents vols d’essai avec son taxi volant au cours de l’année 2022, et prévoit déjà de lancer un service de taxi aérien d’ici quelques années. En effet, Adam Goldstein, cofondateur et co-PDG, a ajouté que le vol prouve que « Archer peut travailler à un rythme rapide sans sacrifier la sécurité ou la qualité. Notre équipe est prête à poursuivre ce rythme alors que nous travaillons au lancement d'un service de covoiturage aérien à la fin de 2024 ».

Pour l’instant, le prototype Maker n’offrait que deux places, mais une version à quatre places est déjà dans les cartons pour l’année prochaine. En France, nous savons que les taxis volants autonomes pourraient survoler les villes dès 2025, notamment grâce à l’entreprise Caps. Néanmoins, il faudra également attendre que la législation le permette, et il se pourrait qu’un lancement en 2025 soit un peu trop optimiste.

De leur côté, Uber et Hyundai veulent couper l’herbe sous le pied de tous leurs concurrents en faisant voler les premiers taxis UberAir ou Elevate dès 2023. L'appareil devrait permettre un vol entre 300 et 600 mètres d'altitude jusqu'à une vitesse de croisière de 290 km/h et offrira aussi une autonomie de 100 km.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !