Le ministre japonais du Numérique entre en guerre contre les disquettes

 

Le nouveau ministre japonais du Numérique, Taro Kono, compte lancer une guerre totale contre un ennemi un peu particulier : les disquettes. En effet, le responsable politique veut se débarrasser de ces supports dépassés qui sont pourtant encore utilisés pour environ 1900 procédures gouvernementales au Japon. Un non-sens à ses yeux, à l'heure du stockage sur le cloud. 

japon guerre disquette
Crédits : Pixabay

Le Japon, berceau de nombreuses entreprises à la pointe de la technologie comme Sony ou encore Panasonic, utilise encore des technologies dépassées depuis des années dans ses institutions gouvernementales. En effet et comme l'a précisé le nouveau ministre japonais du Numérique Taro Kono, l'utilisation des disquettes est encore nécessaire dans pas moins de 1900 procédures officielles.

Un non-sens à l'heure du stockage sur le cloud et des lecteurs flash USB. Venant d'entrer en poste, Taro Kono compte bien jeter au placard les CD, MiniDiscs et autres disquettes utilisées par les services gouvernementaux.  Il a d'ailleurs annoncé qu'il entrait en guerre contre les disquettes ce mardi lors d'une conférence de presse.

A lire également : Un développeur fou réussit à enregistrer le film Shrek sur une simple disquette

Le Japon veut se débarrasser des disquettes

Cette croisade un peu spéciale s'inscrit évidemment dans la volonté du gouvernement actuel de moderniser les services publics et institutions japonaises. Depuis plusieurs mois déjà, Taro Kono s'est attaqué à plusieurs reprises aux méthodes archaïques de la bureaucratie japonaise. Il a par exemple pointé du doigt l'utilisation encore massive en 2022 des télécopieurs et des Hanko, les timbres traditionnels nippons.

Je cherche à me débarrasser du télécopieur, et j'ai toujours l'intention de le faire”, a-t-il récemment déclaré. Il faut bien reconnaître que l'utilisation des disquettes au sein des institutions nippones doit prendre fin, d'autant que Sony, l'un des principaux fabricants de disquettes par le passé, a officiellement arrêté la production il y a plus de onze ans !

Notez toutefois que l'archipel nippon n'était pas le seul à encore utiliser des disquettes au sein de ces services et institutions publiques. En 2016, l'armée américaine se servait de disquettes pour guider ses missiles nucléaires… Et ce n'est qu'en 2019 que le ministère de La Défense a officiellement abandonné les disquettes, après 50 ans de bons et loyaux services. Par ailleurs, il aura fallu attendre la sortie de Windows 11 pour que Microsoft supprime petit à petit toute référence au lecteur de disquette.

Source : Gizmodo



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !