La pénurie de composants impacte désormais Intel et ses processeurs Tiger Lake

 

La production des processeurs Tiger Lake pourrait bien subir un net retard dans les semaines à venir. En effet, Intel fait face à un manque de contrôleurs d’alimentation chez ses fournisseurs, composants indispensables à la fabrication de ses CPU. Apple pourrait également être impacté.

tiger lake
Crédits : Intel

Nous n’avons pas fini d’entendre parler de la pénurie de composants et de ses conséquences sur l’industrie. Particulièrement touchés, Intel et les autres constructeurs de processeurs doivent faire face à un manque crucial de semi-conducteurs, qui pourrait bien durer plusieurs années. Malheureusement, ce n’est pas la seule menace avec laquelle doit composer la firme. Selon un récent rapport, cette dernière doit également générer les quantités insuffisantes de contrôleurs d’alimentation (PDC).

Ces petits dispositifs, qui prennent la forme d’une puce séparée du CPU principal, se trouvent notamment dans les processeurs Tiger Lake. Ils ont pour rôle d’alimenter les supports Thunderbolt 4 et USB 4. Alors qu’elles sont indispensables à la fabrication des puces d’Intel, il semblerait qu’elles se font de moins en moins disponibles auprès de ses fournisseurs.

Les processeurs Tiger Lake bientôt victimes de la pénurie de composants ?

D’ordinaire, Intel intègre les PDC 994AD de Texas Instruments. Toutefois, à cause du manque de ces puces, le constructeur n’a d’autre choix que de se tourner vers les TI 993AC et 994AC, des modèles plus anciens et moins adaptés aux besoins des processeurs Tiger Lake. À la demande de la firme, ses fabricants doivent alors retirer la mention d’USB 4 dans leur fiche technique au profit du Thunderbolt 4. À défaut, ils peuvent afficher une « compatibilité » avec l’USB 4.

Sur le même sujet : Intel dévoile les processeurs Tiger Lake-H avec un boost de 19 % des performances sur PC portable

Autrement dit, les CPU équipés des TI 993AC et 994AC auront bien la certification Thunderbolt 4, mais ne pourront pas profiter de la certification USB4. Ces PDC ne sont en effet pas aussi puissants que les TI 994AD, ce qui pourrait rebuter les fabricants à les utiliser. Si certains d’entre eux refusent de les implémenter dans leur chaîne de production, c’est tous les stocks d’Intel qui subiront une baisse drastique. D’après le rapport, Apple pourrait également faire face à une situation similaire.

Source : Igor’s Lab



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !