La Chine impose un test de reconnaissance faciale pour jouer aux vidéos après 22h

 

En Chine, il est interdit de jouer aux jeux après 22 h lorsque l’on est mineur. Pour faire appliquer cette restriction, le pays a déployé un système de reconnaissance faciale sur une soixantaine de titres afin de vérifier l’identité du joueur nocturne.

game over
Crédits : Unsplash

« Les enfants, rangez vos téléphones et allez dormir ». Ce mardi, Tencent, entreprise chinoise basée à Shenzhen, a publié ce message sur son compte WeChat. Dans l’Empire du Milieu, les mineurs n’ont pas le droit de jouer aux jeux vidéo entre 22 h et 8 h. Selon la version officielle, le gouvernement souhaite lutter contre l’addiction au médium et, plus étonnamment, contre les problèmes de vision. Le jeu vidéo est effectivement durement encadré dans le pays. La violence y est notamment prohibée, toute trace de sang étant censurée.

Cette interdiction de jouer la nuit rejoint ainsi une panoplie de lois et de restrictions qui entourent les œuvres vidéoludiques. Une mesure qui n’est pas toujours respectée, comme on pouvait s’y attendre. Le gouvernement, à travers son bras droit Tencent, a donc décidé de durcir le ton. Si, comme chaque enfant l’a déjà fait, les petits Chinois se cachent la nuit pour jouer à un jeu vidéo, ils devront désormais passer un test de reconnaissance faciale.

Sur le même sujet : Bitcoin —La Chine plonge dans le noir les fermes de minage

Il faudra s’identifier pour jouer aux jeux vidéo après 22 h en Chine

Ce dispositif entre en vigueur après l’échec de la tentative de Tencent de réguler la consommation de jeux vidéo grâce à un compte nominatif. En lançant un jeu pour la première fois, il faut en effet entrer son nom ainsi que son âge, qui, s’il est inférieur à 18 ans, empêche donc de jouer après 22 h. Bien entendu, il suffisait au mineur de créer ou d’utiliser un compte d’adulte pour annuler la limitation. C’est désormais chaque Chinois se connectant la nuit qui devra passer le test de reconnaissance faciale pour vérifier son âge.

Alors que l’Europe questionne de plus en plus l’usage de cette technologie, la Chine semble l’accueillir à bras ouverts, l’intégrant à diverses strates de la vie quotidienne et du renforcement de la loi. Ce sont ainsi environ 60 jeux qui demandent de passer le test à leurs utilisateurs. On y retrouve notamment Honor of Kings, jeu mobile le plus populaire du moment avec plus de 100 millions d’inscrits dans le pays. Tous ne semblent en revanche pas convaincus par ce système. En juin dernier, une association de protection de l’enfance a porté plainte contre Tencent, l’accusant d’aggraver l’addiction des mineurs par ses mesures restrictives.

Source : BFM



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !