iPhone : pour le créateur de l’iPod, l’Union européenne fait bien d’imposer l’USB-C à Apple

 

Tony Fadell, l'un des créateurs de l'iPod et de l'iPhone, a une opinion très tranchée sur la politique actuelle d'Apple. Il ne travaille plus pour la marque à la pomme, et cela lui laisse les coudées franches pour émettre des critiques. Il a partagé son opinion sur Twitter concernant l'obligation d'utiliser l'USB-C dans les iPhone dès 2024.

Bien que son nom soit inconnu du grand public, Tony Fadell n’en reste pas moins une voix qui compte dans le petit monde de la high-tech. Son CV a de quoi impressionner, puisqu’en plus d’avoir conçu l’iPod, les premières générations d’iPhone et les thermostats Nest, l’homme a déposé pas moins de 300 brevets et a été inclus dans la liste des 100 personnalités les plus influentes au monde en 2014.

Me Fadell a une excellente connaissance des rouages d’Apple; il a après tout contribué au succès de la marque pendant près de dix ans. Il n’entretient désormais plus de lien avec la firme de Cupertino, mais cela ne l’empêche pas de fréquemment exprimer son opinion concernant son ancien employeur. L’homme s’est récemment prononcé sur la décision de la Commission européenne d’imposer le port USB-C pour tous les smartphones dès 2024. Une directive qui touche Apple de plein fouet, puisqu’elle oblige le géant américain à abandonner le port Lightning.

Selon lui, Apple a une situation de monopole, l'Union européenne a raison d'imposer le chargeur universel

L’entrepreneur a exprimé son opinion à ce sujet à l’invitation d’un membre de Twitter. Ce dernier lui demandait si l’iPod aurait eu le même succès si l’UE avait imposé à Apple d’utiliser une prise USB 1.0, plutôt que le FireWire. En réponse à cette question, Me Fadell a déclaré que le monde entier converge vers l’USB-C et que la Commission oblige Apple à faire ce qui est juste. Comme nombre d’autres observateurs, il estime qu’Apple occupe une position de quasi-monopole et en abuse. Une situation qui nécessite l’intervention des autorités pour rééquilibrer la balance en faveur des consommateurs. Dans ses propres termes, “les compagnies ne tiennent pas toujours à faire ce qui est dans l’intérêt de tous”.

C’est bien connu, Apple déteste adopter les mêmes standards que les autres entreprises. Elle crée volontiers ses propres prises et connecteurs, et depuis 2020, fabrique même ses propres processeurs, les puces M1. Cette multiplication d'accessoires est cependant très néfaste pour l’environnement. L’argument écologique utilisé par la Commission européenne pour imposer l’adoption de la prise USB est imparable. Si Apple en faisait appel, c’est toute son image d’entreprise soucieuse de l’environnement qui en pâtirait.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !