iPhone : les annonceurs fuient en masse sur Android depuis la mise à jour iOS 14.5 anti-pistage

 

iPhone : les annonceurs fuient en masse sur Android depuis la mise à jour iOS 14.5 anti-pistageL'arrivée de la mise à jour iOS 14.5 fait fuir les annonceurs de l'écosystème vers Android. Une étude montre en effet que seuls 36,5% des utilisateurs d'iPhone choisissent de garder le pistage publicitaire, maintenant qu'ils en ont le choix. Ce basculement n'en est pour autant pas encore vraiment un : le groupement d'intérêt Post-IDFA Alliance estime que les dépenses repartiront progressivement à la hausse dans l'écosystème Apple à mesure que les régies publicitaires retrouvent leurs repères envers et contre la nouvelle politique anti-pistage.

iPhone vie privée
Crédits : Unsplash

Apple a lancé avec iOS 14.5 une série de fonctionnalités dont une a beaucoup fait réagir – non pas les utilisateurs, qui sont une écrasante majorité à trouver la fonctionnalité bienvenue, mais les publicitaires qui craignent pour leur modèle économique. Depuis iOS 14.5 les utilisateurs d'iPhone peuvent en effet refuser tout pistage publicitaire, que ce soit individuellement, application par application ou au niveau du système.

Depuis la mise à jour, les utilisateurs d'iPhone ont massivement désactivé le pistage publicitaire. Concrètement cela ne veut pas dire qu'ils ne voient plus de publicités, mais que ces publicités ne sont plus personnalisées ou délivrées par des techniques de ciblage. Les annonceurs, eux, tentent de naviguer dans ces eaux tumultueuses.

Les annonceurs sur iPhone se rabattent en masse sur Android depuis iOS 14.5

Une étude du groupement d'intérêt américain Post-IDFA Alliance, révèle en effet que seuls 36,5% des utilisateurs d'iPhone choisissent de laisser le pistage publicitaire actif depuis la mise à jour iOS 14.5. Post-IDFA Alliance rassemble des régies telles que AdColony, Fyber, Chartboost, InMobi, Vungle et Singular. A l'inverse, les dépenses publicitaires de ces régies dans l'écosystème Android sont passées de 8.3% à 21% en moyenne.

La baisse des dépenses dans l'écosystème iOS est restée contenue autour de 3%, ce qui s'explique par divers facteurs. Notamment le profil des utilisateurs d'iPhone qui reste plus intéressant pour les publicitaires, étant donné que le segment dépense nettement plus que la normale – même en l'absence de pistage. D'ailleurs, le groupement d'intérêt note que cette re-répartition des dépenses est pour l'instant expérimentale.

Lire également : iOS 15 – Apple dévoile un premier aperçu des nouveautés

A en croire Post-IDFA, en effet, les annonceurs attendent de voir comment évolue la situation, étant donné que l'écosystème iOS reste très important pour eux. A terme, le groupe s'attend à ce que les dépenses repartent à la hausse dans les deux écosystèmes. Pour l'heure néanmoins, on sent une certaine fébrilité du secteur et le coût de l'impression publicitaire sur smartphone a rarement été aussi bas.

Source : Apple Insider



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !