iPhone : emprisonné six mois pour avoir refusé de donner son code Pin à la police

Pour avoir communiqué un faux code Pin d’iPhone, un homme accusé de battre sa fille vient d’être condamné à six mois de prison par un tribunal de Floride. Le même jour, un autre suspect a été relaxé après avoir affirmé avoir oublié le code Pin de son Blackberry.

iphone code pin police floride

Depuis 2012, la justice américaine autorise la police à forcer les suspects à déverrouiller leurs appareils électroniques. Pour contourner cette loi, les suspects prétendent parfois avoir oublié leur mot de passe. Dans certains cas, cette astuce fonctionne, mais les juges ne sont pas toujours cléments face à ce genre d’entourloupe.

La semaine dernière, au cours de la même journée, un suspect américain est parvenu à quitter le tribunal libre comme l’air en utilisant la technique de la perte de mémoire, tandis qu’un second accusé a écopé d’une peine de six mois de prison pour avoir refusé de révéler son mode de passe.

iPhone : oublier son code Pin peut éviter la prison, mais peut aussi coûter très cher

Le suspect en question, un dénommé Christopher Wheeler, âgé de 41 ans, soupçonné d’avoir battu sa fille, a été condamné à 180 jours de prison par le tribunal de Floride pour avoir communiqué un code d’iPhone à 4 chiffres erroné à la police. L’homme a juré avoir donné le bon mot de passe, mais ses promesses n’ont pas suffi à convaincre le juge.

Wheeler avait été arrêté en début d’année pour avoir frappé sa fille, et a été conduit au tribunal mardi dernier après que les autorités aient découvert que le mot de passe fourni pour déverrouiller son iPhone ne fonctionnait pas. Les enquêteurs supposent que son smartphone pourrait contenir des photos des blessures de sa fille.

En revanche, dans un autre tribunal de Floride, un juge a choisi de classer une affaire d’extorsion de fonds après que le suspect ait déclaré avoir oublié le mot de passe de son téléphone BlackBerry. Le suspect, Wesley VIctor, et sa petite amie Hencha Voigt, tous deux vedettes d’une émission de télé-réalité, sont accusés d’avoir menacer de dévoiler la sex tape d’une star locale en réclamant 18 000 dollars.

Le chiffrement des smartphones est une question très épineuse, particulièrement aux Etats-Unis, où l’on se souvient de l’affaire de l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino qui avait opposé le FBI à Apple durant plusieurs mois.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
L’iPad Pro 2018 apparaît chez un fabricant de coques

L’iPad Pro 2018 commence à montrer ses lignes très épurées à quelques semaines de sa présentation. Jusqu’ici nous n’avions qu’une photo de piètre qualité d’un rendu sur un écran d’ordinateur. Mais les fabricants de coque commencent semble-t-il à recevoir des…