Intel Raptor Lake : des performances en hausse de 40% pour les CPU et une sortie dès cet été

 

Alors que le processeur phare d'Intel de 12e génération “Alder Lake” est le Core i9-12900K avec 16 cœurs et 24 threads, l'entreprise a récemment dévoilé son nouveau processeur phare de 13e génération “Raptor Lake” avec 24 cœurs et 32 threads sera lancé plus tard cette année.

Intel Core i9 Alder Lake
Crédit : Intel

À l’occasion de son Investors Meeting, Intel a dévoilé sa feuille de route en ce qui concerne les processeurs. Le fabricant a dévoilé qu’il lancera officiellement une nouvelle génération « Raptor Lake » plus tard cette année, probablement au cours de l’été 2022. Ces processeurs auront jusqu'à 24x cœurs (8 P-cores et 16 E-cores) et 32 threads, des fonctions OC améliorées et un module AI M.2. Ils seront équipés du socket LGA1700 et offriront des gains de performances à deux chiffres.

Ces nouvelles puces Raptor Lake auront la lourde tâche de venir rivaliser avec les prochains processeurs Ryzen Zen 4 d’AMD, qui s’annoncent surpuissants. En effet, ceux-ci marqueront la fin du socket 4 et seront gravés en 5 nm. On s’attend donc à un énorme bond au niveau des performances.

Quelles performances pour les puces Raptor Lake d’Intel ?

Sur sa chaîne YouTube, Moore's Law is Dead annonce que nous allons assister à de gros gains de performance sur la prochaine génération de processeurs d’Intel. Selon lui, les processeurs Raptor Lake de la 13e génération d'Intel vont offrir jusqu'à 15 % de gain de performance en single-thread et 40 % en multi-thread.

On sait également que les puces utiliseront pour la première fois des cœurs CPU « Raptor Cove » optimisés pour les charges de travail intenses. Comme nous l’avons dit précédemment, plutôt que de doubler le nombre de cœurs performance P-Core, Intel utilisera sur cette génération 8 cœurs E-Core supplémentaires. Il s’agirait de cœurs encore plus efficaces énergétiquement que les cœurs Gracemont actuels. Cependant, les processeurs devraient tout de même avoir les mêmes défauts que leurs prédécesseurs, dont notamment une consommation d’énergie beaucoup trop élevée.

Moore's Law is Dead nous apprend également qu’après avoir lancé ses processeurs pour PC de bureau à la fin du troisième trimestre 2022, le géant américain devrait mettre l’accent sur la mobilité avec des puces HX/H/U dès la fin de l’année. Intel avait opté pour la même stratégie avec Alder Lake, puisqu’il avait d’abord lancé des puces pour PC de bureau.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !