Intel est pris de court par le succès d’AMD selon un mémo interne

Intel est à la fois surpris et impressionné par les succès de son grand rival AMD qui est en train de regagner des parts de marché à la fois sur le segment grand public que sur le segment professionnels / datacenters. Dans un mémo interne, la firme estime qu’il faut se préparer à une période difficile. Et admet, en particulier, que sur le calcul lourd, AMD a pris une longueur d’avance. Un mémo qui n’a pas manqué d’exaspérer certains employés de l’équipe bleue.

intel

Intel serait-il en train de trembler ? Les difficultés de son grand rival, AMD, au bord de la faillite il y a seulement trois ans semblent désormais loin. La firme est portée par le succès du lancement de sa nouvelle gamme grand public Ryzen, qui promet la même performance que les puces Intel, pour la moitié du prix. Et Intel prend désormais acte de la menace représentée par sa nouvelle offre de processeurs haut de gamme, les EPYC Rome, basés sur l’architecture Zen 2 et gravés en 7 nm. Comme le dévoile un mémo interne qui a fuité avant de se retrouver sur Reddit.

Intel est surpris des succès d’AMD et se prépare à des temps difficiles

Non seulement la firme dirigée par Lisa Su propose désormais des processeurs plus puissants que Intel – ce sont aussi désormais des CPU plus avancés que ceux de son concurrent, avec notamment la gravure 7nm qui permet un TDP moindre à puissance égale. Pour ne rien arranger, face au processeur le plus puissant de la gamme EPYC – un monstre de 64 coeurs avec 128 threads, 256 Mo de mémoire cache, dont le prix devrait avoisiner 8199 € – la proposition concurrente d’Intel est inférieure en tous points, notamment la puissance de calcul brute, mémoire cache et propose un TDP de 400W, bien au-delà des 225W du plus puissants des CPU AMD.

Surtout on s’attend à ce que son prix dépasse les 20.000 dollars, soit pratiquement trois fois plus que le prix demandé par AMD pour une puce meilleure en pratiquement tous points. Dans sa note interne, Intel commence par relever que la concurrence avec AMD est une histoire qui prend source il y a plus de 50 ans. Les deux firmes ont en effet été fondées à quelques mois d’intervalle dans les années 1960. Intel souligne également que sur la période, Intel est parvenu à croitre pour atteindre 10 fois la taille d’AMD. Mais aussi que depuis deux ans AMD affiche une croissance de plus de 20%.

Intel estime que la gamme de processeur Ryzen et Epyc sont des succès dans leurs segments respectifs. Et relève que AMD attire de plus en plus d’investisseurs à Wall Street. Intel admet notamment que la puissance de calcul brute est du côté d’AMD. Et demande à ses employés de se préparer à des temps difficiles : « nous allons faire face à des défis concurrentiels importants ». La firme revient également sur le prix de ses processeurs sans convaincre. Intel affirme d’un côté s’attendre « à ce que leur politique tarifaire soit significativement en dessous de la notre […] ils proposeront donc une meilleure performance par dollar ».

Mais défend plus tard ses prix élevés, en disant d’un côté mettre l’accent sur tout ce qui est autour du silicium, en particulier le support client, les innovations de la firme , mais aussi la sécurité : « nous définissons nos prix en fonction de ce qui est important pour nos consommateurs ». Une affirmation qui commence à faire tiquer certains employés de la firme. Intel qui souligne par exemple l’aspect sécurité de ses produits, alors qu’il a été justement victime de failles majeures auxquelles les processeurs AMD était en grande partie immunisés. Les correctifs publiés par la firme ont également impacté négativement les performances de ses produits.

Quand à la différence de prix, elle risque à moyen terme de détourner une partie des clients vers AMD. Une situation qui va forcer Intel à s’adapter – concurrence qui devrait au final bénéficier au porte-monnaie des utilisateurs.

Source : TechPowerUp

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung va fabriquer les GPU des cartes graphiques Nvidia GeForce

Nvidia mise sur Samsung. Le groupe américain a officiellement annoncé que c’est le fondeur sud-coréen qui allait fabriquer ses GPU gravés en 7nm pour ses prochaines générations de cartes graphiques. Un marché jusqu’ici tenu par les Taïwanais de TSMC, dont…

USB 4 : les premiers appareils compatibles arrivent en 2020

Les spécifications de la norme USB 4 sont presque finalisées. L’USB-IF a annoncé que les premiers appareils compatibles sortiront en 2020. Les caractéristiques avaient été en partie dévoilées en mars dernier. On sait notamment que la nouvelle génération de l’USB…

Huawei reporte le lancement de son nouveau PC portable MateBook

Huawei a indéfiniment reporté le lancement d’un nouvel ordinateur portable de la gamme des MateBook. Privé de Windows et de processeurs Intel suite au décret de Donald Trump, la marque chinoise aurait mis l’entièreté de sa division PC en stand-by. …

Microsoft prépare un PC Surface pliable avec deux écrans

Microsoft travaille sur une Surface pliable équipée de deux écrans. Le PC aurait même fait l’objet d’une première démonstration en interne. Si la firme a vraisemblablement enterré l’idée de sortir un smartphone pliable sous Windows, elle continue visiblement de développer…