Ils vendaient les données de 300 millions de personnes : vaste coup de filet en Ukraine

 

En Ukraine, 51 suspects ont été arrêtés par les forces de l'ordre. Ils sont accusés d'avoir vendu des données appartenant à plus de 300 millions de personnes originaires d'Europe et des États-Unis. 

Ils vendaient les données personnes de plus de 300 millions de personnes
Arrestation d'un individu suspecté d'avoir vendu des données personnelles (Crédits : Police nationale d'Ukraine)

Sur la face immergée de la Toile, les données personnelles dérobées sont proposés par de nombreux pirates, moyennant rétribution. Dernièrement, les cartes d'identité de 3000 Français ont notamment été mises en vente sur le dark web. Tout comme les données de 1,5 milliard d'utilisateurs de Facebook. Face à ce fléau, les autorités sont sur le pont. En Ukraine, les forces de l'ordre ont ainsi procédé à 51 arrestations d'individus suspectés d'avoir vendu des données personnelles sur des forums de pirates.

Des données qui appartiennent à plus de 300 millions de personnes, dont des Européens et des Américains, précise le département de cybersécurité de la police nationale d'Ukraine. « À la suite de l'opération, une centaine de bases de données personnelles pertinentes pour 2020-2021 ont été saisies », explique notamment un porte-parole.

Lire aussi : Combien valent votre identité numérique et vos données personnelles ?

Trafic de données personnelles : voici ce que les pirates vendaient

À la suite de ce gros coup de filet, la police ukrainienne a fermé l'un des plus gros sites utilisés pour mettre en vente ces données personnelles. Une plateforme illégale où les pirates vendaient une myriade d'informations privées à l'instar des numéros de téléphone, des noms de famille, des adresses ou encore des numéros de plaques d'immatriculation. D'après Serhiy Lypka, qui chapeaute la lutte contre la criminalité numérique, les hackers avaient établi leur trafic sur des forums fermés mais aussi sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie.

« Un total de 117 recherches ont été menées dans différentes régions d'Ukraine. En définitive, plus de 90 000 gigaoctets d'informations ont été supprimés », souligne le policier, cité dans un communiqué de presse. La police ukrainienne a partagé une vidéo (voir ci-dessous) dévoilant des images des arrestations qui font suite à une vaste opération démarrée en novembre intitulée « DATA ». L'objectif était de mettre fin à la distribution illégale de données volées sur des marchés en ligne illégaux.

Source : Bleeping Computer



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !