Hyundai affirme que les voitures volantes seront une réalité d’ici 2030

 

Le responsable Europe de Hyundai Michael Cole affirme que le constructeur mise sur les voitures volantes, et pense qu'elles seront réalité d'ici 2030. Le constructeur estime que ce type de véhicules pourrait régler le problème des embouteillages tout en réduisant les émissions carbonées. 

Hyundai voitures volantes
Crédits : Hyundai

Si vous êtes né dans le courant “du siècle dernier” comme se plaisent à le dire certain millennials pince-sans-rire, vous saviez que le monde s'attendait plus ou moins à ce que les voitures volantes deviennent réalité au tournant des années 2000. Tout du moins dans les oeuvres de science fiction.

Or, nous sommes en 2021, et force est de constater que le secteur des transports aériens n'a pas franchement évolué depuis “le siècle dernier”. On pourrait même penser, depuis la disparition du Concorde et de ses vols supersoniques hors de prix que la technologie a même un peu régressé.

Le rêve de voir voler des voitures au-dessus des villes est encore loin d'être réalité

C'est bien sûr incorrect – simplement les priorités ont changé. Le prix du kérosène est aujourd'hui très élevé et avionneurs et compagnies aériennes cherchent surtout à dépenser moins, à la fois pour faire des économies et pour ne pas risquer de devenir hors sujet dans un monde qui pense de plus en plus son avenir en vert.

Les avions sont aujourd'hui nettement plus légers, efficients, et économes. Même s'ils servent peu ou prou les mêmes objectifs, à savoir se déplacer en nombre, très loin, plus vite. Et il ne semble pas question à court ou moyen terme d'inciter les gens à passer leur brevet de pilote pour voler dans des petits avions de tourisme en ville.

Or, avec les avancées dans le stockage de l'énergie électrique, la conduite autonome, et les moteurs électriques, cette vision est en train de basculer. On a jamais été aussi près, en effet, de pouvoir inventer la voiture individuelle du futur qui vole dans les airs (ou des transports collectifs basés sur ce genre de concepts).

Hyundai pense pourtant que les voitures volantes sont un outil indispensable

Le secteur concentre actuellement plus d'investissements que l'on ne pourrait le penser – avec des acteurs comme Hyundai (le constructeur qui vient de racheter Boston Dynamics) qui dépensent sans compter pour faire de leur vision une réalité.

Le responsable européen du constructeur Michael Cole explique que son entreprise “croît que [les voitures volantes] feront vraiment partie du futur”. Il reconnaît bien sûr “qu'il faudra encore un peu de temps avant que ces véhicules puissent décoller”mais Hyundai pense que “d'ici la fin de la décennie c'est certain la mobilité urbaine dans les airs va offrir de grande opportunités pour régler le problème des embouteillages dans les villes tout en aidant à réduire les émissions”.

La firme imagine à la fois des véhicules capables d'assurer des déplacement à l'intérieur des villes, mais aussi sur des distances plus importantes. Hyundai a récemment dévoilé un concept-car de taxis volants développé avec Uber en marge du CES 2020. Au Royaume-Uni, le constructeur est en train de construire le premier aéroport dédié aux aéronefs électriques à décollage et atterrissage vertical (aussi appelés eVTOL).

Lire également : CES 2021 – GM dévoile le Cadillac eVTOL, un taxi volant monoplace

Et vous, pensez-vous que nous verrons voler des voitures volantes dans les villes d'ici 2030 ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !