Huawei : Sony demande l’accord des Etats-Unis pour continuer de fournir des capteurs photo

 

Huawei et Sony vont-ils continuer à commercer ? Sur fond de guerre commerciale, le groupe japonais vient de déposer une demande de licence auprès du gouvernement des Etats-Unis. Sony espère pouvoir continuer à fournir des capteurs photo au constructeur chinois. 

huawei fortune
Crédits : unsplash

Suite aux sanctions du gouvernement Trump, Huawei s'est retrouvé privé de la plupart de ses fournisseurs. Des entreprises comme TSMC, Samsung, Micron et SK Hynix ne sont plus autorisées à collaborer avec le groupe chinois. Privé du fondeur TSMC, Huawei n'est plus en mesure de produire les SoC Kirin de ses smartphones.

Pour collaborer avec Huawei, les fournisseurs doivent déposer une demande de licence auprès du département du Commerce des Etats-Unis. Dans la plupart des cas, ces requêtes sont automatiquement rejetées. Néanmoins, certaines firmes sont parvenues à obtenir une licence. C'est le cas de Qualcomm. Dans certaines limites définies par le gouvernement, les deux firmes peuvent de nouveau faire affaire.

Sur le même sujet : Huawei attaque Google en Chine et porte plainte pour pratiques anticoncurrentielles

Huawei est dépendant de ses fournisseurs japonais

D'après un rapport du quotidien Nikkei, deux firmes japonaises ont aussi déposé une demande de licence auprès des Etats-Unis : Sony et Kioxia. Sans surprise, Sony veut continuer à fournir des capteurs photo au constructeur chinois. Chaque année, Huawei achète un cinquième des capteurs photo conçus par Sony.  C'est le deuxième plus gros client de Sony dans le domaine, juste derrière Apple. En moyenne, Huawei achète à Sony pour 1000 milliards de yens, soit 8,22 milliards d'euros, de capteurs photo tous les ans. Il est donc essentiel pour Sony de préserver son partenariat avec Huawei.

De son côté, Kioxia, entreprise appartenant à Toshiba, dépend énormément des bénéfices engendrés par sa collaboration avec Huawei. Selon Nikkei, les puces mémoires pour smartphone génèrent 40% des revenus de la filiale. Huawei serait l'un des plus importants acheteurs du groupe.

Huawei s'appuie sur de nombreux composants provenant du Japon pour construire ses smartphones. Au sein du P30 Pro, on trouve par exemple plus de 80% de composants japonais. Les capteurs photo avant et arrière sont notamment fournis par Sony. C'est aussi le cas du capteur de profondeur qui compose le quadruple appareil photo. Du côté de la MatePad Pro, 81,4% des composants proviennent du Japon. Les enjeux sont donc élevés pour le groupe chinois, dont les ventes de smartphones s'apprêtent à s'effondrer.

Source : Nikkei



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !