MatePad Pro : Huawei utilise seulement 2% de composants américains dans sa tablette

La MatePad Pro de Huawei est sortie récemment dans le commerce. Embargo américain oblige, le constructeur chinois doit se passer le plus possible de composants fabriqués aux Etats-Unis. Sur cette ardoise tactile, seulement 2% proviennent du pays de l’oncle Sam. 

La MatePad Pro de Huawei

La MatePad Pro, une tablette garantie sans composants américains… enfin presque. Le terminal a été complètement disséqué et il s’avère que seulement 2% des pièces nécessaires à sa fabrication proviennent des Etats-Unis. Comme le note Huawei Central, sur les 1411 pièces qui composent la tablette, 28 seulement ont été fabriquées sur le sol américain. Elles représentent 4,6 % du coût financier de l’appareil.

A lire aussi –Test de la Huawei MatePad Pro : une bonne alternative à l’iPad Pro ?

81,4% des composants proviennent du Japon (1148 pièces sur 1411). Des petits composants indispensables au bon fonctionnement de la machine qui représentent elles aussi 4,6% du coût. La Chine est logiquement très présente au sein de la tablette de Huawei, puisque 15,9 % des composants proviennent de l’empire du milieu. Des pièces importantes, comme le processeur et l’écran, qui englobent 71% du coût total du terminal. La Corée du Sud est le pays d’origine de 0,2 % des pièces de la MatePad Pro (15,7 % du coût total) et 7 composants viennent d’autres pays.

Vers des produits 0% américains

Pour rappel, la MatePad Pro est la dernière tablette en date de Huawei. Sortie en mai, elle propos un écran de 10,8 pouces, un processeur Kirin 990 et une batterie de 7250 mAh. Si elle se passe autant de pièces américaines, ce n’est pas par choix. En effet, Donald Trump a imposé un embargo sur la marque en 2019 qui contraint les sociétés américaines à ne plus travailler avec elle (à quelques exceptions près).

Un embargo qui dure et qui oblige la société chinoise à revoir sa façon de faire en se fournissant principalement chez des entreprises non américaines. Plus encore, les Etats-Unis imposent maintenant ses restrictions à ses partenaires étrangers, comme le fondeur taïwanais TSMC. Huawei ne pourra donc plus se fournir en processeur chez lui, ce qui est un coup très dur. On peut s’attendre à des produits estampillés Huawei 0% américains dans les prochains mois.

Source : Huawei Central



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !