Les nouvelles sanctions contre Huawei ont fait réagir la Chine samedi 16 mai 2020. Un quotidien proche du pouvoir qualifie les mesures américaines « d’oppression déraisonnable » et a assuré que la Chine défendrait les droits de ses entreprises. En parallèle le pays se préparerait également à lancer des représailles.

Huawei
Crédits : Unsplash

Les dernières sanctions américaines visant Huawei ont fait vivement réagir Pékin au cours du weekend. Les Etats-Unis viennent en effet d’acter de nouvelles mesures très contraignantes contre le constructeur chinois. Vendredi le département américain du commerce a en effet amendé ses régulations en matière d’exports de manière à complètement interdire à tous les fabricants de semi-conducteurs étrangers de vendre quoi que ce soit à Huawei.

Les Etats-Unis pensent pouvoir contraindre ainsi les firmes qui emploient des logiciels et technologies américaines – même lorsque ces dernières de disposent pas de leur siège social ou de succursale aux Etats-Unis. On pense bien sûr immédiatement à TSMC qui continuait jusqu’alors de graver les puces Kirin. Les firmes qui le désirent peuvent bien sûr tenter d’obtenir une dérogation.

Huawei : Pékin réagit aux nouvelles sanctions par des menaces

Mais il leur faut pour cela déposer une demande auprès du département du commerce américain, dans l’espoir d’obtenir une licence – et il n’y a de facto aucune garantie que cela soit le cas. En ce qui concerne TSMC, en particulier, les chances paraissent bien maigres. C’est donc ce contexte particulièrement grave qui a conduit un quotidien chinois proche du pouvoir (Global Times) à publier une réaction samedi 16 mai 2020.

Le quotidien appelle les Etats-Unis à cesser leur « oppression déraisonnable » d’entreprises chinoises comme Huawei. Evoquant de possibles mesures de représailles chinoises visant des entreprises américaines, Global Times martèle que la Chine défendra les droits de ses entreprises. La semaine dernière, on apprenait que Pékin commence à menacer plus sérieusement les Etats-Unis de mesures de représailles directes.

Il serait notamment question de créer le pendant chinois à la liste d’entités américaine qui exclut Huawei de toute relation commerciale avec des firmes américaines – sauf lorsque ces dernières ont obtenu une licence pour le faire. Apple pourrait figurer sur cette liste, de même que d’autres acteurs américains de premier plan comme Qualcomm et Cisco. Autre mesure qui pourrait faire très mal à l’économie américaine : le nom de Boeing est également évoqué.

Lire également : Apple – la Chine menace d’appliquer des sanctions très lourdes pour se venger de l’affaire Huawei

L’avionneur américain essuie déjà les déboires de son 737 Max dont tous les exemplaires restent cloués au sol. Les livraisons ne peuvent par ailleurs plus être honorées et Boeing voit son carnet de commandes se vider depuis plusieurs mois. Dans un contexte empiré par la crise du transport aérien consécutive à la pandémie de coronavirus, se priver d’un marché comme la Chine pourrait mettre en jeu la survie de l’avionneur.

Source : Global Times



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei aurait baptisé son prochain smartphone pliable « Mate V »

Huawei vient de déposer la marque « Mate V » auprès du bureau européen de la propriété intellectuelle (EUIPO). Tout indique qu’il s’agit du nom probable du prochain smartphone pliable du constructeur. Huawei a déposé le 3 juin 2020 un nouveau nom…