Huawei : Google supplie les Etats-Unis de le laisser travailler avec la firme chinoise

Maj. le 5 mars 2020 à 16 h 52 min

Google demande aux Etats-Unis de le laisser collaborer avec Huawei. Tandis que le groupe chinois met en place des alternatives afin de se passer des services de Google, la firme de Mountain View a déposé une nouvelle demande de licence auprès du département du Commerce américain. 

google supplie usa licence huawei

Google n’a pas encore tiré un trait sur son partenariat avec Huawei, rapportent nos confrères allemands de Finanzen. D’après Sameer Samat, vice président de Google Play et d’Android, Google a récemment déposé une nouvelle demande de dérogation afin de pouvoir travailler avec Huawei après du gouvernement américain.

Depuis le mois de novembre 2019, Washington accorde en effet des licences à certaines firmes désirant collaborer avec Huawei. Promises de longue date par Donald Trump, ces dérogations permettent à Huawei d’acheter des « biens non sensibles » à des entreprises basées sur le sol américain. Sans surprise, la plupart des demandes de licence sont systématiquement refusées par le gouvernement Trump. Pour l’heure, seul Micron a obtenu une dérogation de la part des Etats-Unis.

Sur liste noire depuis mai 2019, Huawei est privé de licence Android. La firme n’a plus le droit d’intégrer les applications et les services de Google dans ses nouveaux smartphones. En cas d’acceptation, la dérogation requise par Google devrait permettre au groupe chinois de réinstaller les Google Mobile Services dans ses téléphones. Interrogé par Finanzen, Sameer Samat n’a pas révélé quand les Etats-Unis statueront sur la demande de licence.

Lire également : Google déconseille d’installer ses applications sur les smartphones Huawei et Honor sans licence Android

Huawei met en avant son alternative au Play Store

En cas de refus (le cas le plus probable), Huawei va devoir s’appuyer sur ses propres alternatives. Lors d’une conférence, la firme chinoise a d’ailleurs récemment dévoilé les détails de son alternative aux GMS, les Huawei Mobile Services. Cette suite d’applications comprend notamment AppGallery, l’alternative au Play Store de Google.

Tandis que Google supplie les Etats-Unis de lever une partie des sanctions, Huawei met l’accent sur le potentiel de ses alternatives. « AppGallery est l’un des trois premiers magasins d’applications au monde, servant plus de 600 millions d’utilisateurs d’appareils Huawei dans plus de 170 pays / régions avec une riche sélection d’applications mondiales et locales » affirme Huawei dans un communiqué ce 24 février 2020. Le groupe n’hésite pas à présenter sa boutique d’applications comme une alternative complète au Play Store et à l’App Store d’Apple. Grâce à son alternative chinoise, Huawei peut-il se passer de son partenaire, Google ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Finanzen



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei met en garde les États-Unis contre des représailles de la Chine

Huawei menace les États-Unis d’éventuelles représailles du gouvernement chinois. D’après le constructeur, Pékin pourrait en effet décider de contre attaquer suite aux nouvelles sanctions envisagées par l’administration Trump.  Le gouvernement américain pourrait décréter de nouvelles restrictions à l’encontre de Huawei. Aux…

Huawei P40 : comment suivre la conférence de lancement en direct

Huawei dévoilera son nouveau smartphone, le Huawei P40, lors d’un événement retransmis en direct. Retrouvez sur cette page toutes les informations pour suivre la conférence et la vidéo du livestream dès 14 heures.  En pleine pandémie mondiale de coronavirus, il…