Huawei “comprend et soutient” ARM dont il n’a plus le droit d’utiliser les technologies

Huawei vient de réagir officiellement à la décision d'ARM dont il n'a plus le droit d'utiliser les technologies. La marque commence par expliquer que ses opérations continuent “normalement” malgré la décision du Département du Commerce des Etats-Unis, consécutive au décret présidentiel mettant de facto Huawei au ban des technologies américaines. Et ajoute “comprendre et soutenir ARM” qui fait le choix de coopérer avec les autorités américaines. Tout disant son “infinie reconnaissance” aux entreprises qui, contrairement à ARM, ont fait le choix de poursuivre leur collaboration avec le constructeur. 

huawei arm

Huawei fait depuis quelques semaines les frais de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Après une nouvelle interview de Ren Zhengfei, la marque a enfin décidé de réagir à la décision d'ARM de couper les ponts. Pour rappel, cette décision a porté un coup extrêmement dur à la marque : les SoC Kirin utilisés dans tous ses smartphones sont en effet des sortes de patchworks de technologies sous licence ARM. Avec cette décision, la firme n'a donc plus que deux choix. Soit s'en remettre à des SoC de concurrents non américains – avec un énorme problème, puisque ces derniers utilisent eux aussi des technologies ARM et pourraient donc être interdits de vendre leur technologie à Huawei.

Huawei se montre très diplomate envers ARM

Ou alors repasser par la case R&D et développer ses propres technologies alternatives, ce qui a l'avantage sur le long terme de rendre Huawei imperméable aux changements d'humeur de l'autre côté de l'atlantique. Mais aussi l'inconvénient de prendre beaucoup de temps, avec des résultats incertains. Dans son communiqué, Huawei commence ainsi par expliquer que ses opérations continuent “normalement” : “après la décision du Département du Commerce des Etats-Unis d’ajouter Huawei à la ‘Liste des Entités', notre production et chaîne d’approvisionnement sont en conformité avec toutes les lois et régulations applicables, et toutes nos opérations continuent normalement. Pour le moment, notre fournisseur ARM est en train de prendre connaissance et d’évaluer l’impact de cette décision du Département du Commerce, et communique activement avec le gouvernement américain”, explique la marque.

Huawei souligne ainsi que les derniers SoC Kirin 980 de HiSilicon et ses smartphones conçus avant la décision américaine, ne tombent pas sous le coup de celle-ci. La marque s'est d'ailleurs préparée plusieurs mois en amont au risque que des fournisseurs soient contraints de couper les ponts avec elle, en se constituant des stocks de composants. Néanmoins, alors que Huawei affirmait au départ pouvoir tenir jusqu'à la fin de l'année, les derniers rapports évoquent une pénurie à court terme. Qui risque donc d'impacter la marche du groupe. Huawei se montre pourtant très diplomate envers ARM : “nous comprenons pleinement leur démarche et les soutenons”, commente le constructeur. Dans cet article nous expliquons ce qui a bien pu motiver la décision d'ARM – qui est à l'origine des technologies présentes dans pratiquement tous les smartphones du marché.

Huawei termine par remercier le “grand nombre de partenaires” qui ont décidé de soutenir la marque. “Nous leur sommes infiniment reconnaissants”, peut-on lire dans le communiqué, qui précise “ceci étant, Huawei continuera de collaborer avec ses partenaires pour protéger les intérêts de nos clients et utilisateurs à travers le monde, préserver l’ordre sur le marché, et assurer le développement de notre industrie dans de bonnes conditions”. Une dernière phrase quelque peu énigmatique : de quels partenaires la marque parle-t-elle ? Huawei continue-t-il de collaborer avec les partenaires avec qui il n'a plus le droit de travailler ? Dans le mémo qui révélait qu'ARM coupait les ponts avec Huawei, on apprenait entre autres que les représentants d'ARM avaient pour instruction de ne plus approcher ceux du groupe chinois. Nous avons contacté Huawei pout tenter d'en savoir plus. L'article sera mis à jour dès que nous obtiendrons plus de précisions.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei qualcomm
Huawei privilégie Qualcomm pour remplacer ses puces Kirin

Le président tournant de Huawei a déclaré mercredi que la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise subissait une attaque violente de la part des États-Unis. Il a exhorté Washington à lever les restrictions commerciales qui nuisent aussi bien au géant chinois qu’à…

Huawei P40
Huawei promet des smartphones qui se rechargent au laser d’ici 2023

Huawei vient de breveter une nouvelle technologie permettant de recharger des smartphones ou des drones à l’aide de faisceaux lasers. Selon le constructeur, la recharge laser devrait débarquer d’ici les 2 ou 3 prochaines années. Bien que la recharge sans…

huawei smartphone amd
AMD pourrait sauver les smartphones Huawei

AMD pourrait venir en aide à Huawei à concevoir à nouveau des smartphones. Le fondeur américain est en effet titulaire d’une licence commerciale qui l’autorise à travailler avec les entreprises présentes dans la liste noire du gouvernement américain où se…