Huawei serait bientôt autorisé à collaborer avec des firmes américaines sur la 5G

 

Huawei pourrait bientôt collaborer avec des entreprises américaines sur le développement des standards de la 5G, révèle une dépêche de Reuters. Le département du commerce américain envisage en effet d’assouplir les restrictions visant le constructeur chinois, sur liste noire depuis mai 2019. 

huawei usa 5g

Souvenez-vous : le 15 mai dernier, Donald Trump a décidé de bannir Huawei du marché et des technologies américaines. Sous prétexte de protéger la sécurité nationale, le président a mis en place un décret afin d’interdire aux entreprises de télécommunication américaines de se fournir auprès d’entités étrangères jugées à risque. Depuis, Washington a accordé 5 sursis à Huawei et à ses partenaires américains. De nombreux opérateurs télécoms ruraux dépendent en effet des équipements de Huawei pour fonctionner.

Sur le même sujet : Huawei met en garde les États-Unis contre des représailles de la Chine

Les États-Unis assouplissent enfin les restrictions à l’encontre de Huawei

Dans ce contexte, les Etats-Unis auraient finalement décidé d’assouplir les mesures à l’encontre de Huawei. D’après les informations de nos confrères de Reuters, le département américain du Commerce travaille sur un texte de loi qui permettra au groupe chinois de participer à l’élaboration des normes 5G en partenariat avec des entreprises américaines.

Concrètement, les firmes américaines pourront établir des standards 5G communs lors de négociations et de réunions avec des représentants Huawei. Dans ce cadre bien précis, les entreprises pourront donc échanger des informations avec le fabricant chinois. Jusqu’ici, les firmes basées aux Etats-Unis n’étaient pas autorisées à collaborer avec le groupe.

Selon Reuters, l’administration Trump craint que le décret de mai dernier ne finisse par pénaliser les Etats-Unis et de retarder le déploiement de la 5G sur le territoire. « Le gouvernement Trump souhaite que les entreprises américaines restent compétitives mais leurs politiques ont involontairement fait perdre aux firmes leur siège à la table face à Huawei et d’autres grands acteurs du marché » remarque Naomi Wilson, directrice principale des politiques pour l’Asie au Conseil de l’industrie des technologies de l’information, interrogée par Reuters. Pour se faire une place de choix sur ce terrain, les USA ne peuvent pas se permettre de tourner le dos à Huawei, actuel leader de la 5G devant Nokia et Ericsson.

Pour l’heure, les firmes basées sur le sol américain n’ont toujours pas le droit de commercer avec Huawei, sauf dérogation spéciale accordée par le département du Commerce. Quoi qu’il en soit, le texte de loi concernant les normes 5G est toujours en cours d’examen. Dans les jours à venir, il sera soumis à l’approbation d’autres instances américaines. On vous en dit plus dès que possible.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Qualcomm
Huawei : les Etats-Unis autorisent Qualcomm à vendre des puces au groupe chinois

Huawei est à nouveau autorisé à commercer avec Qualcomm. Comme Samsung, Sony ou Intel, le fondeur américain a obtenu une licence de vente auprès des Etats-Unis. Qualcomm va donc pouvoir fournir des puces informatiques au constructeur chinois, toujours dans l’incapacité de produire ses propres chipsets. Sur liste…

harmonyos corrected
Harmony OS : Huawei lancera la bêta smartphone le 18 décembre 2020

Harmony OS sera disponible en bêta sur smartphone à compter du 18 décembre 2020. Dans un premier temps, seuls les développeurs devraient avoir accès à cette version du système d’exploitation. La bêta publique sera, elle, lancée en avril 2021. Harmony…