Huawei n’aurait plus assez de composants en stock avant la fin de l’année

 

Huawei pourrait utiliser l’entièreté de son stock de composants avant la fin de cette année. Pressentant la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le constructeur aurait en effet amassé une importante quantité de composants essentiels dans les 6 mois avant le décret de Donald Trump. Selon des analystes, la firme chinoise ne doit malgré tout pas tarder à trouver des alternatives. 

huawei composants stock

Au cours des 6 mois qui ont précédé l’exclusion de Huawei du marché américain, et la défection de partenaires comme ARM, le groupe est parvenu à mettre de côté près d’un an de composants, assure un rapport de CLSA, une des principales sociétés de courtage asiatiques, relayée par Yahoo Finance. Peu après la décision de Washington, Huawei assurait même avoir assez de puces américaines pour finir l’année 2019 sans difficulté.

Huawei a amassé un important stock de composants

Afin d’assurer ses arrières, le constructeur aurait même involontairement provoqué une « demande factice ».D’après l’analyste Sebastian Hou, Huawei aurait ainsi gonflé artificiellement les revenus du secteur des puces au premier trimestre 2019. L’homme parle d’une augmentation factice de 8%, soit 35 à 40 milliards de dollars. Les excellents chiffres de ventes mis en avant par les fondeurs reposeraient donc en partie sur du vent.
Interdit de faire des affaires avec ses fournisseurs américains, Huawei va piocher dans le stock déjà constitué au cours du second trimestre de 2019. Les analystes de CLSA s’attendent donc à une importante chute de la croissance du marché des puces. Selon la banque d’affaires Goldman Sachs, des firmes comme Intel, AMD et Qualcomm vont perdre des millions de dollars. Certains groupes, comme Neophotonics, vont même perdre jusqu’à 40% de leurs revenus. « Huawei représente 8 à 9% de la demande mondiale en semi-conducteurs » souligne Sebastian Hou.
Selon l’analyste, le constructeur chinois aura écoulé l’entièreté de son stock d’urgence d’ici la fin de cette année. « Avant la fin de cette année, ils utiliseront toutes les composants indispensables » estime l’expert. « Si l’interdiction n’est pas levée d’ici là, ils seront en grande difficulté » met en garde Hou, craignant que Huawei soit encore loin de pouvoir se passer de ses fournisseurs. Si la firme conçoit déjà un tiers des composants de ses appareils, elle va devoir sortir son chapeau de nombreuses alternatives dans les mois à venir. On pense notamment à l’architecture ARM qui lui permet de fabriquer les SoC Kirin. Comment la firme chinoise va-t-il négocier cette période difficile ? On vous en dit plus dès que possible.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
antenne 5G
Huawei banni du Royaume-Uni à partir de septembre 2021

Huawei subit aujourd’hui un nouveau coup dur. La société chinoise a en effet été bannie du Royaume-Uni. Il lui sera donc impossible d’installer de nouvelles antennes 4G ou 5G dans le pays. Une décision attendue, Huawei étant dans le collimateur…

harmonyos huawei beta smartphone
Huawei est capable de fabriquer un smartphone en seulement 27 secondes

Huawei est désormais capable de produire un smartphone en seulement 27 secondes. Au cours des dernières années, le constructeur chinois a drastiquement réduit le temps nécessaire à la production d’un téléphone mobile. En 2015, il fallait en effet 10 minutes…