Test Horizon Forbidden West : le premier grand open-world de la PS5

 
horizon forbidden west
  • 11.16€
    Voir l'offre
  • 12.09€
    Voir l'offre
  • 44.94€
    Voir l'offre
  • 44.94€
    Voir l'offre
  • 44.94€
    Voir l'offre
  • 46.14€
    Voir l'offre
  • 49.09€
    Voir l'offre
  • 49.7€
    Voir l'offre
  • 49.7€
    Voir l'offre
  • 50.46€
    Voir l'offre
  • 51.51€
    Voir l'offre
  • 51.57€
    Voir l'offre
  • 54€
    Voir l'offre
  • 54€
    Voir l'offre
  • 54.99€
    Voir l'offre
  • 57.28€
    Voir l'offre
  • 61.83€
    Voir l'offre
  • 77€
    Voir l'offre
  • 77€
    Voir l'offre
  • 79.98€
    Voir l'offre
  • 96.49€
    Voir l'offre
  • 97€
    Voir l'offre
  • 100.99€
    Voir l'offre
  • 205.37€
    Voir l'offre

Nous avons testé Horizon Forbidden West sur PS5 et l'heure du verdict a sonné ! Cinq ans après la sortie du premier opus sur PS4, la guerrière Nora Aloy revient pour de nouvelles aventures. L'attente autour de ce second épisode est considérable et les doutes nombreux à son sujet : le studio Guerrilla Games a-t-il accouché d'une suite paresseuse ? Les nouveautés sont-elles en nombre suffisant ? La claque graphique (sur PS5 du moins) est-elle au rendez-vous comme promis ? Les joueurs vont-ils devoir composer avec une avalanche de bugs ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans notre test complet.

Horizon Forbidden West PS5 au meilleur prix
  • Fnac
    49.7€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    54€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    54.99€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    61.49€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    61.49€
    Découvrir l'offre

horizon forbidden west
Crédits : Sony

Sorti en mars 2017 sur PS4, Horizon Zero Dawn s'est rapidement imposé comme une excellente surprise, rejoignant d'emblée le club des exclusivités phares de la console de Sony. Si on retrouve l'idée d'un univers post-apocalyptique, un thème récurrent dans les jeux en monde ouvert de l'époque (Fallout 4 en tête), le titre de Guerrilla Games se démarque de la concurrence sur un point : les machines.

En effet, le joueur devra affronter tout au long de l'aventure de terribles créatures mécaniques, dont le design et le comportement sont calqués sur des animaux disparus. Disposant d'une belle durée de vie, d'un gameplay solide et jouissif et d'une histoire somme toute agréable à suivre, Horizon Zero Dawn a permis à Guerrilla Games de devenir l'un des studios forts de Sony. Après un tel succès, la question d'une suite ne se pose même pas. Évidemment qu'il y aura un second opus.

Après cinq longues années de développement, parasitées notamment par la pandémie mondiale, la guerrière Nora Aloy revient enfin dans Horizon Forbidden West sur PS4 et PS5 ce 18 février 2022. Alors, essai transformé pour Guerrilla Games ou nouvelle déception ? Rassurez-vous tout de suite, la PS4 tient un nouveau grand jeu, tandis que la PS5 se dote enfin de son premier grand open-world next-gen. Avant de rentrer dans le détail, sachez que nous avons mené ce test sur une version PS5 du titre fournie par Sony. De fait, nous n'avons pas pu observer le rendu et les performances du jeu sur PS4. Maintenant, en route pour l'Ouest Prohibé.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Une histoire ambitieuse et palpitante

Faisons tout d'abord un point sur le scénario de ce Horizon Forbidden West. Afin de ne pas vous gâcher la surprise (ce serait vraiment dommage on vous l'assure), nous nous attarderons ici uniquement sur le préambule et sur le pourquoi du comment Aloy est amenée à visiter les terres sauvages de l'Ouest Prohibé. L'histoire prend place six mois après les évènements survenus à la fin de Horizon Zero Dawn, ou HZD pour les intimes.

Après avoir triomphé d'Hadès, une IA maléfique qui cherchait à exterminer la race humaine de la planète, Aloy doit faire face à un nouveau problème. La disparition de l'intelligence artificielle a créé des perturbations dans Zero Dawn : le système de terraformation développé il y a des siècles par les Anciens pour redonner son visage d'antan à la Terre après l'apocalypse des machines.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

En effet, d'étranges racines rouges appelées la Nielle (The Blight en VO) se répandent partout sur le globe et menacent d'extinction l'humanité tout entière. Les cultures ne poussent plus, les eaux sont polluées, les animaux sont empoisonnés et si personne n'agit, les machines deviendront le cadet des soucis des Hommes. Seul moyen pour Aloy de remédier à la situation : trouver une copie de Gaïa, l'IA principale de Zero Dawn et procéder à un reboot complet pour relancer le système de terraformation.

Pour ce faire, il faudra que notre guerrière Nora se rende dans les terres sauvages de l'Ouest Prohibé pour mettre la main sur les différentes IA qui composent Zero Dawn. Chacune d'entre elles, sous la direction de Gaïa, gère une fonction clé : Poséidon pour les océans et la vie aquatique, Déméter pour les végétaux, Héphaïstos pour la création des machines, etc.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Sans en dire plus, sachez que le scénario de ce Horizon Forbidden West détient son lot de révélations et de twists bien amenés et témoigne d'une bien plus grande richesse que le précédent opus. Sur ce point, Guerrilla s'est fait plaisir, lorgnant même parfois du côté de la science-fiction.

Bien entendu, Aloy ne sera pas seule pour accomplir sa mission, et Horizon Forbidden West marquera le retour de personnages forts du premier épisode comme Varl, Erend, ou encore Sylens qui joue un rôle prépondérant dans l'intrigue. Notez par ailleurs qu'un résumé vidéo des évènements de HZD est accessible depuis le menu des bonus. Parfait pour les nouveaux venus et pour ceux qui ont besoin de se rafraîchir la mémoire.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Un univers riche et détaillé

Lors de votre aventure au sein des territoires de l'Ouest Prohibé, Aloy sera amenée à rencontrer les membres de plusieurs tribus. Fait appréciable, chacune d'entre elles dispose d'une direction artistique propre, que ce soit en termes d'architecture, de tenues, d'armes et styles de combat, mais aussi de traditions et coutumes. Les Oserams s'imposent ainsi comme des bâtisseurs et des explorateurs, ainsi que les gardiens des frontières de l'Ouest. Ils sont reconnaissables entre mille avec leur armure de cuir cloutée.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Quant aux Utarus, ils rappelleront dans une certaine mesure les Na'vi d'Avatar. Peuple pacifique (qui n'en reste pas moins dangereux), ils sont les cultivateurs de l'Ouest Prohibée. Vivants en parfaite harmonie avec la nature, ils ont installé leur capitale, Mélopée, dans un immense arbre. Ils sont les premières victimes de la Nielle, et le premier peuple avec qui Aloy devra traiter.

Viennent ensuite les Tenakths. Répartis entre trois tribus, à savoir les clans du Désert, du Ciel et de la Plaine, ces peuples ont longtemps été déchirés par les conflits, tandis que la puissance et l'honneur sont les fondements de leurs traditions. Leur chef suprême, Hekkaro, est parvenu à installer une paix fragile entre les différents clans. Désormais unis, les Tenakths font face à une nouvelle menace : les rebelles de Regalla, une nouvelle faction dissidente bien déterminée à récupérer le pouvoir. Ils représenteront un défi de taille pour Aloy et les Tenakths, surtout depuis qu'ils ont mystérieusement acquis la capacité de dompter les machines.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Des nouveautés de gameplay bienvenues

Si vous avez regardé avec attention les différentes bandes-annonces diffusées par Guerrilla Games au cours des derniers mois, vous savez probablement que la mobilité d'Aloy a été au centre de l'attention des développeurs. En effet, notre héroïne se dote rapidement de nouvelles capacités et accessoires qui l'aideront grandement dans l'exploration de ce vaste, très vaste terrain de jeu.

L'Attracteur, un grappin personnel qui permet notamment de s'accrocher à des points d'attache et à déplacer/retirer des objets lourds, sera le premier d'entre eux. Il faut dire que le jeu dispose d'une verticalité sans précédent, avec de longues phases d'escalades. L'Attracteur dynamise le tout et son utilisation est grisante manette en main, notamment grâce aux gâchettes adaptatives et au retour haptique de la DualSense.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

L'Igniteur, une modification de votre lance, vous permettra quant à lui de faire exploser certains passages obstrués par des cristaux baptisés Flammegemmes. La principale nouveauté reste toutefois l'Ailegide, sorte de Paravoile à la Zelda Breath of The Wild, grâce à laquelle vous pourrez planer sur de longues distances. Notez qu'il sera possible d'utiliser cet outil en combat, en le combinant avec l'Attracteur. En effet, les zones d'affrontements disposent régulièrement de points d'accroche depuis lesquels vous pouvez vous élancer en hauteur avant de déclencher l'Ailegide. Pratique pour prendre de la distance avec une machine un peu trop pressante ou pour prendre l'ascendant sur vos ennemis.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Plus tard durant votre progression, vous débloquez un autre équipement clé d'Horizon Forbidden West : le respirateur. Comme vous le savez peut-être, HFW vous invitera pour la première fois à visiter les fonds marins de l'Ouest Prohibé. Une “feature” largement mise en avant par les développeurs dans les différents extraits de gameplay. Sachez d'emblée que l'exploration de ces grottes et de ces ruines englouties est grisante à plus d'un point, servie notamment par des effets de lumière de toute beauté et par une excellente mobilité d'Aloy. Un plaisir, tout simplement.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Et comme dans le premier opus, Aloy sera en mesure de pirater certaines machines pour en faire sa monture. Il n'y a rien de plus agréable que d'explorer l'Ouest Prohibé à dos de Galop-Griffe, sorte de vélociraptor mécanique particulièrement agile. Bien entendu, le joueur obtiendra ces outils à différents moments de l'aventure. Le jeu adopte donc un léger côté Metroidvania, dans le sens où il faudra peut-être revenir plus tard pour obtenir l'accès à tel ou tel item. Le titre prend d'ailleurs la peine de prévenir le joueur s'il n'a pas l'outil en sa possession et marque par la même occasion l'emplacement du chemin bloqué sur la carte, pour y revenir facilement plus tard.

Des combats grisants et exigeants

Devenez une terreur à la lance

Si l'exploration dans Horizon Forbidden West se veut donc réussie, qu'en est-il de l'autre aspect principal du titre, à savoir les combats ? Ici encore, Guerrilla Games a mis un point d'honneur à diversifier les approches possibles. En premier lieu, le système de combat au corps-à-corps est nettement plus élaboré que dans le premier opus. En effet, Aloy pourra apprendre de nombreux combos à la lance, qui lui permettront notamment de briser la garde, de renverser, de repousser, d'étourdir ou de frapper plusieurs ennemis à la fois.

Il faut rajouter à cela le Souffle du résonateur. Grâce à cette compétence, accessible dès les premières heures de jeu, le joueur sera en mesure de charger sa lance en énergie. Pour ce faire, il faudra frapper un ennemi avec plusieurs attaques légères. Petit à petit, le réservoir de la lance, matérialisé par des cercles de lumière sur le manche, se remplira. Une fois plein, une simple pression sur R2 (soit une attaque puissante) déchargera l'énergie accumulée sur votre adversaire. Tirez ensuite une flèche sur le halo énergétique sur votre ennemi pour déclencher une explosion dévastatrice ! Bien entendu, vous serez libre d'améliorer à votre guise l'arbre de compétences Guerrier dédié au CAC pour transformer Aloy en une brute surpuissante et infliger de très lourds dégâts, lance à la main.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Un arsenal riche et varié pour occire ses ennemis à distance

Côté armes à distance, le jeu se montre particulièrement généreux. Si l'on retrouve les classiques arcs de chasseur, de précision ou la fronde explosive du premier opus, Horizon Forbidden West propose une multitude de nouvelles armes pour démonter et désosser les machines comme il se doit. Les gantelets déchiqueteurs par exemple se révèlent particulièrement satisfaisants à utiliser. Ils lancent des disques dévastateurs extrêmement efficaces pour détacher les pièces des machines. Et puisque leur fonctionnement se rapproche d'un boomerang, il sera possible de rattraper les disques à la volée pour augmenter les dégâts à chaque lancé et économiser vos munitions.

Il faut prendre le coup de main évidemment, mais très rapidement, on s'amuse à faire des roulades pour rattraper un disque in extremis avant de le renvoyer pour maximiser les dommages. Les lance-pic font aussi partie des nouveaux venus. Ces javelots imposants se montreront utiles pour infliger de lourds dégâts de déchirure et explosifs. De quoi calmer les machines les plus imposantes. Et si vous cherchez de la puissance de feu pure et dure, les lance-carreaux feront votre bonheur.

Ces arbalètes massives envoient des salves de carreaux perforants ou élémentaux. Le joueur devra toutefois composer avec une mobilité réduite, sauf s'il investit dans les compétences adéquates. Les lance-bonbonnes restent toutefois mes petits préférés. Ces lance-cordes spéciaux sont capables de lancer et d'accrocher des bonbonnes élémentaux sur l'armure des machines visées. Ne reste plus qu'à tirer une flèche du même élément pour déclencher une explosion dévastatrice. Pratique pour appliquer un malus Gel, Électrique, Acide, Feu ou autre en un rien de temps.

Notons toutefois un léger défaut dans l'interface, ressenti notamment dans les premières heures du jeu. L'arsenal étant conséquent, on aurait apprécié la possibilité d'avoir plus de six slots via la roue rapide (en restant appuyé sur L1). Alors qu'un Rachet & Clank : Rift Apart permettait d'accéder à tout son attirail rapidement, il faudra régulièrement passer par les menus pour assigner une arme à un emplacement de sélection rapide. De quoi casser le rythme des affrontements.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

L'importance des éléments

Comme dans le premier opus, l'utilisation des éléments est une composante essentielle des combats de Horizon Forbidden West. Chaque ennemi, qu'il soit mécanique ou humain, a ses faiblesses. Pour un maximum d'efficacité, il sera primordial de s'équiper de la bonne arme à chaque situation. Le feu ronge la barre de vie de votre ennemi sur la durée, tandis que l'acide augmente drastiquement les dégâts de déchirure sur l'armure. De son côté, l'électricité assomme votre adversaire pendant un court instant, vous laissant le temps d'infliger un coup critique, de détacher les pièces rapidement ou de pirater une machine étourdie. Quant au gel, il s'imposera comme la solution idéale pour ralentir un opposant et fragiliser son armure.

Notez que de nouveaux éléments font leur entrée dans cet opus. Le plasma déclenche une explosion dévastatrice une fois la jauge remplie, tandis que les dégâts adhésifs deviendront votre recours préféré sur les machines les imposantes ou les plus rapides. Prenant la forme d'une sorte de glue jaunâtre, elle étreint l'ennemi et limite fortement ses mouvements. Quant à l'eau de purge, elle provoque l'altération Trempée, qui désactive l'ensemble des attaques élémentales de votre cible et la rend plus vulnérable aux attaques Gel et Électrique. Et grâce aux flèches de rage, vous serez en mesure de forcer vos adversaires à se retourner contre leurs alliés. L'option idéale quand vous préférez laisser ce Gueule d'Orage faire le travail à votre place.

En voilà un bel arbre de compétence

Qui dit monde ouvert dit forcément arbre de compétences. Si le premier opus en proposait trois différents, Horizon Forbidden West double la mise avec six arbres de compétences, à savoir :

  • Guerrier, axé en majorité sur les techniques de combats au CAC
  • Chasseur, dédié au combat à distance
  • Trappeur, pour devenir une pro des pièges et de la fabrication
  • Survivant, pour favoriser la conception des potions et améliorer ses capacités de soin et sa résistance
  • Infiltré, pour mettre l'accent sur la furtivité (dégâts des attaques silencieuses, réduction des bruits de pas, etc.)
  • Chef des machines, centré sur le piratage et le jeu à dos de machine

Chaque arbre dispose entre 20 et 30 compétences actives et passives, pour un total de 162. Si chaque arbre est donc axé sur un domaine précis du gameplay, ils proposent également une autre nouveauté : les techniques d'armes. Il s'agit de capacités spéciales propres à chaque type d'armes (gantelet déchiqueteur, arc de précision, de guerrier, de chasseur, lance-pièges, lance-pic, etc.). Pour utiliser ces attaques puissantes, il faudra puiser dans votre jauge d'endurance, ici encore un ajout de la part des développeurs.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Certaines de ses techniques se révèlent surpuissantes à l'usage, comme la triple encoche sur l'arc du chasseur, le tir renforcé sur l'arc de précision (une flèche explosive infligeant de très, très lourds dégâts) ou encore la mine déchiqueteuse pour les gantelets, une mine électrique qui ricoche au point d'impact et flotte en l'air tout en appliquant des dégâts électriques en continu.

Viennent ensuite les sursauts de bravoure. Au nombre de deux ou trois par arbres, ils s'imposent comme de puissants pouvoirs. Pour les utiliser, il est nécessaire de remplir au préalable votre jauge de bravoure en détachant des composants, en s'attaquant à des points faibles ou bien en éliminant des ennemis. Ces sursauts de bravoure prodiguent à Aloy des bonus et des capacités redoutables. Le sursaut de bravoure “Traqueuse discrète” de l'arbre de compétence Infiltré vous rendra invisible pendant un court instant, tandis que le sursaut Brise-Pièce boostera significativement les dégâts sur les points faibles. Le joueur peut switcher de sursaut de bravoure à la volée depuis le menu Compétences.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Des machines, encore des machines

Horizon Zero Dawn proposait en tout et pour tout une vingtaine de machines. Dans cette suite, le bestiaire est nettement plus conséquent :  43 machines différentes, sans compter les variantes (gel, feu, acide, suprême, etc.). Parmi les petites nouvelles, on pourra citer le Bondisseur, sorte de kangourou mécanique capable de soigner ses alliées, le Laboureur, un tricératops surpuissant pouvant émettre des nuages de poussière pour se camoufler sans oublier le terrifiant Frappe-Défense, le mammouth que vous avez pu apercevoir dans les trailers.

Avant chaque affrontement, le joueur devra analyser avec attention la machine à l'aide du focus, afin de connaître ses points faibles, les parties à cibler ou non (certaines pièces doivent rester intactes pour pouvoir y récupérer des ressources) ou ses différentes attaques. Sachez que le challenge répond au rendez-vous ! Si le Gueule d'Orage et l'Oiseau-Tempête représentaient les pires menaces dans HZD, Horizon Forbidden West mettra sur votre route des machines tout aussi dangereuses, comme le Carapeste, gigantesque tortue lourdement blindée, ou bien le Rampant, un cobra royal mécanique redoutable.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Des quêtes annexes à la pelle

Générosité, c'est clairement le mot qui vient à l'esprit quand on voit le nombre d'activités annexes offertes par Horizon Forbidden West. Habitués des mondes ouverts, rassurez-vous, le jeu ne cède jamais à la voie des quêtes Fedex pour augmenter artificiellement sa durée de vie. Les quêtes annexes sont particulièrement bien scénarisées dans leur ensemble et vous aurez tort de passer à côté, tant elle réserve leur lot de surprises et de récompenses bien entendu. Entre deux quêtes principales, le joueur pourra prendre part à diverses activités pour gagner de l'équipement et de l'expérience. En voici la liste complète :

  • Les zones de chasse : des épreuves de combat et de précision avec de nombreuses récompenses à la clé
  • Les contrats de récupération donnés par des ferrailleurs Oseram
  • Les Creusets : des caveaux antiques octroyant de nouvelles capacités de piratage
  • Des grottes et des épaves englouties à explorer
  • Récupérer les modules de drone de recensement (au nombre de dix)
  • Les courses de machines : des courses mortelles où tous les coups sont permis
  • Les camps et les avant-postes rebelles à nettoyer

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

  • Les ruines de relique à explorer pour obtenir des ornements (sorte de donjons à énigmes)
  • l'Arène de combat : rentrez dans l'arène pour affronter les plus puissantes machines du jeu dans des défis chronométrés à la difficulté croissante
  • Les fosses de combat : des affrontements au corps-à-corps contre des adversaires humains
  • L'Attakth : un jeu de plateau et de stratégie inédit dans lequel les joueurs doivent déplacer leurs pièces pour détruire celles de l'adversaire
  • Les Grands-cous : les fameuses grandes créatures robotiques à “synchroniser” pour afficher toutes les données d'une région sur la carte

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Concernant la durée de vie de ce Horizon Forbidden West, il vous faudra au bas mot entre 30 et 40 heures pour compléter la trame principale. Comptez le double si vous prenez le temps de faire les quêtes et activités annexes. Certains pourront trouver ça trop long, mais Horizon Forbidden West arrive à maintenir le joueur en haleine sur la durée grâce à sa diversité, que ce soit dans l'exploration, dans les affrontements ou dans le type de quêtes proposées.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Claque graphique ou pas ?

Venons-en à la question que les propriétaires de PS5 se posent sûrement : Horizon Forbidden West est-elle la claque graphique promise par les nombreux trailers ? Pour être franc, le jeu est magnifique et offre des plans de toute beauté, notamment grâce à une direction artistique de haute volée, des effets de lumière impressionnants, tandis que les combats font la part belle aux effets pyrotechniques en tout genre. Mention spéciale aux machines, dont les animations et le niveau de détail laissent pantois. Sur un écran 4K avec le HDR activé, les claques se succèdent régulièrement.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

En mode Performance sur PS5, les 60 FPS sont maintenues en toutes circonstances, au prix d'un léger flou toutefois sur certains éléments du décor et d'une résolution inférieure. Notez par ailleurs que le SSD de la PS5 fait des merveilles, avec des temps de chargement quasiment inexistants. En revanche, le mode Fidélité en 4K 30 FPS ne nous a pas convaincus. Si l'image est évidemment plus fine, le framerate a tendance par moment à chuter sous la barre des 30 images par seconde. En résultent des saccades plutôt embêtantes dans un jeu qui réclame précision et réactivité. Bien entendu, libre à vous de choisir lequel vous conviendra le mieux.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Les craintes de la version PS4 et les bugs

Reste que ces reproches vis-à-vis du mode Fidélité nous font craindre le pire concernant la version PS4. Il faut espérer que les développeurs de Guerrilla Games ont fait suffisamment de concessions graphiques pour assurer un 30 FPS stable, que l'on soit en vadrouille dans le désert ou aux prises avec plusieurs machines (et les effets pyrotechniques qui vont avec). Reste que les dernières images de la version PS4 Pro dévoilées par le studio semblaient prometteuses… Propriétaires de PS4 Fat, on ne saurait que trop vous conseiller d'attendre les tests de la mouture PS4 avant d'investir.

Concluons ce test par les bugs. Avant la publication du patch Day One, nous avons rencontré certains problèmes graphiques (textures qui tardent à s'afficher, couleurs saturées), tandis que nous avons eu le droit à deux crashs lors d'un chargement rapide, et d'un bug lors de l'animation de fouille d'un coffre qui nous a obligés à charger la dernière sauvegarde. Ces soucis ont tous été corrigés avec la dernière mise à jour et nous n'avons pas souffert d'autre bugs à ce jour. Dernier bémol toutefois, le regard d'Aloy a parfois un comportement étrange. En effet, il arrive régulièrement que les yeux de notre héroïne ne suivent pas son interlocuteur. Un léger bug qui pourra vous amuser dans le meilleur des cas… ou briser votre immersion dans le pire des scénarios.

horizon forbidden west
Crédits : Capture Phonandroid

Horizon Forbidden West PS5 au meilleur prix
  • Fnac
    49.7€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    54€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    54.99€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    61.49€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    61.49€
    Découvrir l'offre

Note finale du test : Horizon Forbidden West

Horizon Forbidden West est le digne héritier du premier épisode. C'est simple, cet opus reprend la formule établie en les améliorant sur tous les points, que ce soit dans les mécaniques de gameplay, dans le système de combat, dans l'écriture et la direction artistique sans oublier le bestiaire. Sur PS5, le jeu impressionne par sa qualité graphique, en mode Performances en tout cas. Particulièrement généreux en contenus, les nouvelles aventures d'Aloy vous occuperont pendant des dizaines d'heures, et ce sans vous lasser, grâce à une grande diversité dans les activités proposées. Il s'impose d'emblée comme le premier grand open-world de la PS5, et on l'espère comme l'un des derniers grands jeux de la PS4.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !