GPS : le pôle nord magnétique se déplace trop vite et ça perturbe Google Maps

Maj. le 20 décembre 2019 à 9 h 11 min

Les systèmes GPS sont de plus en plus perturbés par le déplacement du pôle nord magnétique vers la Sibérie : celui-ci s’éloigne en effet de l’axe de rotation de la Terre à un rythme inédit d’une cinquantaine de kilomètres par an. Si bien que les applications GPS comme Google Maps ou Plans, ou les aéroports, entre autres exemples, doivent désormais mettre à jour plus fréquemment leurs modèles, pour éviter de perturber la navigation. 

La planète Terre
La planète Terre (vue d’artiste) / Crédits : Pixabay

Vous le savez peut-être, mais le pôle nord qu’indique l’aimant de votre boussole ne correspond plus au pôle nord correspondant à l’axe de rotation de la Terre. En fait, depuis les années 2000, celui-ci s’éloigne de cet axe à une vitesse d’une rapidité inédite, depuis les débuts des mesures précises dans les années 1830 : une cinquantaine de kilomètres par an contre une petite dizaine de kilomètres auparavant. Il réduit également constamment en intensité.

Le champ magnétique terrestre est lié à une sorte d’effet dynamo entre le coeur solide de la planète et les couches extérieures au centre de la planète qui, elles, sont liquides. Or ce champ magnétique est indispensable à plus d’un titre. D’abord, il permet au phénomène de la vie de se poursuivre. Sans champ magnétique, nous serions en effet bombardés par les radiations en provenance de notre étoile et par des rayons cosmiques à haute énergie.

Dans notre histoire humaine plus contemporaine, ce champ magnétique a également toujours varié suffisamment peu pour qu’on s’y appuie pour faciliter la navigation. Et cela est toujours vrai en 2019 : même nos smartphones améliorent la précision de la navigation grâce à leur magnétomètre (une sorte de boussole high tech) ! Pourtant, cela semble de moins en moins fiable, surtout quand on sait que les pôles nord et sud se sont déjà inversés plusieurs fois au cours de notre histoire géologique.

Le champ magnétique terrestre semble au bord de l’inversion

On le sait, parce qu’on a retrouvé des coulées de lave contenant des minéraux et métaux ferromagnétiques que l’on a pu dater et qui ont figé le champ magnétique terrestre au moment où elles se sont solidifiées. Ainsi, une inversion a lieu tous les 500 000 ans environ – elle dure une dizaine de milliers d’années. Or, étrangement, cela fait plus de 780 000 ans que la polarité de ce champ magnétique ne s’est pas inversée. Ce qui conduit des scientifiques à anticiper une inversion prochaine du champ magnétique terrestre.

Et c’est un vrai saut dans l’inconnu car en plus de ce déplacer de plus en plus vite, le champ magnétique réduit également très vite en intensité. Selon les dernières mesures, il aurait décliné de 10 à 15 % dans les 150 dernières années. Un déclin qui s’est accéléré. Il y a plus de 2000 ans, l’intensité de ce champ était 35% plus élevée qu’aujourd’hui. On ne mesure pas encore bien les conséquences que cela aura un jour sur le bouclier qui nous protège contre les vents solaires et autres rayons cosmiques.

Mais, plus proche de ce qui nous concerne directement, cette perspective d’inversion commence à avoir des conséquences sérieuses sur la navigation. Puisque l'emplacement de ce champ pourrait devenir de plus en plus fluctuant, notre manière de calculer notre position sur la planète s’en trouve de plus en plus perturbée. Une nouvelle étude du World Magnetic Model (WMM) – organisme américain qui établit les modèles magnétiques pour les Etats-Unis (qui gère le système GPS mondial) et le Royaume-Uni, a ainsi conduit à mettre à jour les modèles un an plus tôt que ce qui était initialement prévu.

Conséquences sur la navigation GPS, les aéroports, et les aurores boréales

Cela signifie que des applications comme Google Maps et Plans doivent être de plus en plus souvent mises à jour afin qu’elles indiquent correctement le nord et le sud géographique. Une autre conséquence, moins évidente, c’est que cela cause un véritable casse-tête dans les aéroports. Les pistes de décollage ont en effet une désignation calquée sur le champ magnétique terrestre. Aux Etats-Unis par exemple, les pistes ont une désignation numérique comprise entre 1 et 36 et qui correspond à des points sur une boussole magnétique.

Lire également : Bug GPS du 6 avril 2019 – il est temps de mettre à jour votre appareil !

Or le changement d’inclinaison conduit certains aéroports à devoir changer la désignation des pistes, et donc des panneaux sur le tarmac. Enfin dernière conséquence, cette fois plus légère : les aurores. Celles-ci vont devenir visibles à des latitudes plus basses dans la direction vers laquelle se déplace le champ, tandis qu’au nord du Canada, par exemple, elles deviendront de moins en moins visibles.

Source : Interesting Engineering



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge : Google vous supplie de repasser sur Chrome via des bannières

Les utilisateurs de Microsoft Edge voient désormais une bannière s’afficher lorsqu’ils visitent le Chrome Web Store. Celle-ci recommande agressivement d’utiliser Chrome « pour utiliser les extensions » du Chrome Web Store « de manière sécurisée ». Les deux navigateurs sont pourtant désormais basés tous…

Les meilleures messageries mail gratuites

Ce ne sont pas les messageries qui manquent sur internet. De nombreux services gratuits existent pour répondre à la demande des utilisateurs, que ce soit pour une utilisation personnelle ou professionnelle. On vous aide à vous y retrouver. L’offre en…

L’inventeur du copier-coller, Larry Tesler, est mort

Larry Tesler, l’informaticien qui a inventé la commande « copier-coller », vient de décéder à l’âge de 74 ans. Employé chez Xeros dans les années 1970, l’homme a mis au point de nombreuses commandes populaires afin de faciliter la vie des utilisateurs. Il a aussi fait…

Viagogo : l’UFC-Que Choisir accuse le site d’arnaquer les internautes

Viagogo, le site de revente de billets en ligne, est dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir. L’association de défense des consommateurs accuse le site web de « pratiques commerciales trompeuses » destinées à arnaquer les internautes. La plateforme est notamment accusée de mettre la…

Cadillac présentera son premier cross-over 100 % électrique en avril 2020

La marque américaine Cadillac a prévu de dévoiler son premier véhicule équipé d’une motorisation entièrement électrique au mois d’avril. Le modèle, un cross-over de taille moyenne, avait déjà fait l’objet d’un teaser lors d’une conférence organisée en janvier. Ce lancement…