Le Google Play Store continue d’être envahi par des applications Android frauduleuses infectées par un malware. Au cours du mois de juillet 2019, Lukas Stefanko, chercheur en cybersécurité chez ESET, a même identifié jusqu’à 205 applications dangereuses et malveillantes sur la boutique de Google. En l’espace de 30 jours, ces applications ont été téléchargées plus de 32 millions de fois par des internautes. 

google play store 205 applications malware android juillet 2019

Comme tous les mois, Lukas Stefanko, expert en sécurité informatique d’ESET, a publié le compte rendu des applications frauduleuses repérées sur le Google Play Store. En juillet, 205 applications malveillantes rôdaient au sein de la boutique, rapportent nos confrères de The Next Web. Le chercheur n’a malheureusement pas communiqué le nom des 205 applications infectées par un maliciel.

Lire aussi : attention, le malware Android / FakeApp.KP vole les codes secrets reçus par SMS

Google Play Store : 32 millions d’utilisateurs Android ont installé un malware en juillet 2019

Parmi les dangers repérés, on trouve des adware, des applications uniquement destinées à vous bombarder d’annonces publicitaires intrusives, des arnaques à l’abonnement ou encore des virus espion. Lukas Stefanko met notamment en garde contre les HiddenAd, ces publicités masquées qui apparaissent régulièrement sur l’écran d’accueil d’un smartphone.

« Dès le premier lancement, ces applications masquent leurs icônes sur l’écran d’accueil » explique Lukas Stefanko. Les victimes ne sont pas en mesure d’identifier la cause des publicités intrusives. « Ils n’ont pour la plupart aucune fonctionnalité, hormis l’affichage d’annonces en plein écran » souligne le chercheur. Bien souvent, ces applications cachées ralentissent fortement les performances du smartphone infecté. Elles représentent 19 millions des téléchargements frauduleux du mois écoulé et 188 des 205 applications identifiées.

Pourtant, Google ne lésine pas sur les moyens pour rendre le Play Store plus sécurisé. Tous les ans, Google supprime jusqu’à 700 000 applications Android qui ne respectent pas ses règles. Mais malgré la mise en place du Play Protect, la solution mise en place par Google en 2017 pour assurer la sécurité de nos smartphones, de nombreux pirates parviennent régulièrement à lâcher de dangereux malware sur le Play Store.

Source : The Next Web

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : ce dangereux malware envoie des milliers de SMS à votre place

Android est à nouveau la cible d’un dangereux malware baptisé Faketoken. D’après les chercheurs de Kaspersky, il s’agit d’un Trojan bancaire capable d’envoyer des SMS à la place de ses victimes. Le logiciel malveillant serait ainsi parvenu à contaminer 5000 smartphones un peu partout dans…

Android : ces 30 applications selfies cachent un malware espion

Des malwares espions ont été découvert dans le code de 30 applications Android pour selfies disponibles sur le Google Play Store. D’après l’enquête des chercheurs de CyberNews, ces logiciels malveillants sont conçus pour collecter toutes les données de votre smartphone,…

RCS : le remplaçant du SMS est criblé de failles de sécurité

Le RCS, le successeur du SMS, est truffé de failles de sécurité. D’après les chercheurs de Security Research Labs, l’implémentation du protocole Rich Communication Services par les opérateurs met en danger la vie privée de ses utilisateurs. En exploitant des brèches, un pirate…

Android : ce malware déguisé en Adblock va vous envahir de publicités

Un malware Android déguisé en Adblock cherche à envahir ses victimes de publicités intrusives, rapporte MalwareBytes. D’après les chercheurs, le virus se cache dans ces APK vérolés disponibles sur la toile. Une fois infiltré dans votre smartphone, il va multiplier…

Malware Android : désinstallez d’urgence ces 15 antivirus gratuits !

15 antivirus Android gratuits disponibles sur le Google Play Store cherchent à propager des malwares sur votre smartphone. D’après une enquête réalisée par VPN Pro, certaines des solutions antivirus les plus populaires sur Android demandent en effet une importante quantité de permissions sans raison apparente….