Google interrompt ses livraisons par drone à cause des attaques de corbeaux

 

Alors que Google mène des tests en Australie pour effectuer des livraisons par drone, ses plans sont contrecarrés par un adversaire inattendu : les corbeaux locaux. Ces derniers attaquent en effet sans relâche les livreurs volants de la firme, l’obligeant ainsi à stopper ses activités. Les ornithologues notent une « activité territoriale » particulièrement forte cette saison.

drone
Crédits : Drone Parrot/Unsplash

Si la livraison par drone a encore des airs de science-fiction, elle est déjà une réalité pour bon nombre d’utilisateurs. UPS se sert des robots volants pour livrer des vaccins contre la Covid-19, tandis qu’Amazon imagine des camions capables d’en déployer des dizaines à la fois. Et quand on parle de nouveauté technologie, Google n’est jamais loin. Depuis 2019, Wing, une filiale de sa maison-mère Alphabet, mène ses propres tests de livraisons par drone à Canberra, en Australie.

Malgré les nombreux avantages non négligeables qu’elle offre, cette solution se heurte à un problème tout aussi conséquent : les oiseaux se trouvant sur leur passage. Ou du moins, les volatiles qu’ils ont le malheur de croiser. En effet, aussi intelligents soient-ils, les drones n’ont pas encore appris à se défendre contre leurs agresseurs ailés. Or, il se trouve qu’à Canberra, le problème est tel que Wing a été contraint de stopper ses opérations.

Sur le même sujet : Domino’s Pizza teste la livraison de pizza sur une plage avec des drones

Google ne parvient pas à lutter contre les corbeaux tueurs de drones

La société a donc fait appel à plusieurs ornithologues pour tenter de résoudre le problème. Selon ces derniers, nous sommes actuellement en pleine période de nidification, ce qui pousse les corbeaux à agir avec plus de virulence pour protéger le territoire. « Bien qu’il s’agisse d’un phénomène courant pendant la saison de nidification, nous nous engageons à être respectueux de l’environnement et nous aimerions que des experts en ornithologie examinent cette question plus en détail afin de nous assurer que nous continuons à avoir un impact minimal sur l’avifaune dans nos sites de service », a commenté Wing.

À ce titre, la société équipe ses drones de protections afin que les oiseaux ne soient pas blessés lors d’un éventuel impact. « L’oiseau semble parfaitement indemne d’avoir attaqué ce drone et, étant donné que le Wing ne vole pas dans la région, il pense probablement avoir réussi à le faire fuir », a fait savoir l’ornithologue Neil Hermes. De son côté, Wing tient à rappeler qu’il reste très rare qu’il y ait effectivement contact avec un oiseau durant une livraison. Cet arrêt momentané a donc plus un rôle environnemental que sécuritaire.

Source : ABC News



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !