Google Fuchsia remplacera Android d’ici 5 ans

Maj. le 25 juillet 2018 à 9 h 51 min

Fuchsia, le nouvel OS sur lequel travaille Google, va bel et bien remplacer Android à terme. La firme de Mountain View veut un système d’exploitation universel disponible sur tous les appareils : smartphone, PC ou enceinte connectée. Google consacre de gros moyens au développement de Fuchsia, qui devrait commencer à apparaître d’ici 5 ans. 

google
Crédit : mjmonty / Flickr

Bloomberg vient de sortir une petite bombe. L’agence de presse a pu récupérer de nouvelles informations concernant Google Fuchsia, l’OS qui doit enterrer Android et Chrome OS. Plus de 100 ingénieurs sont actuellement en train de travailler sur le projet. Bloomberg nous apprend que la firme de Mountain View a pour ambition de proposer un système d’exploitation unique pour toutes les plateformes et qui remplacera toutes les solutions déjà existantes. On devrait commencer à le voir apparaître d’ici 5 ans.

Fuchsia : pourquoi remplacer Android ?

Selon Bloomberg, ce que cherchent à faire les ingénieurs depuis deux ans, c’est de dépasser les limitations d’Android. Autrement dit créer un OS unifié qui fasse aussi bien fonctionner les objets connectés de la firme, que les smartphones ou les ultrabooks. Et mette fin aux critiques récurrentes autour de sa stabilité, sécurité et fragmentation. Des problèmes pratiquement inexistants chez son rival Apple, qui bon gré mal gré résiste à Google, et parviens même à lui grignoter des parts de marchés dans certains pays.

C’est aussi l’occasion de rebattre les cartes, fort de l’expériences de ce qui marche et marche moins bien dans l’écosystème Android. Et peut-être aussi de changer d’approche économique pour prendre mieux en compte les lois dans pays et ensembles dans lesquels les smartphones sont vendus – et s’éviter des amendes colossales comme celle de 4,34 milliards d’euros que vient de lui infliger Bruxelles. Pour l’heure Google dispose de plusieurs systèmes d’exploitation dont Android et ChromeOS.

Fuchsia : Google réinstalle son logiciel stratégique

Pour développer le nouveau système, les ingénieurs partent des enceintes et autres objets connectés comme Google Home pour aller vers des appareils où l’interface utilisateur est plus riche comme les ordinateurs portables. En somme c’est le contraire d’Android qui vient de l’univers Linux, et à l’origine d’un monde dominé par les PC. Les ingénieurs espèrent on vous le disait parvenir à leurs fins dans les 5 ans, date à laquelle ils pourraient offrir une véritable alternative à Android.

Mais comme l’a précisé plus tard Google à une poignée de médias, il faut encore que le PDG de Google Sundar Pichai signe une feuille de route réellement concrète. Passer d’Android à autre chose est en effet risqué, tant le maillage des partenariats, et l’écosystème des développeurs se sont densifiés au fil des années. Alors en public, Google présente Fuchsia ainsi : c’est la preuve de son esprit d’innovation, et un « investissement ». Mais en interne, Sundar Pichai mobilise beaucoup de monde pour son développement. Ainsi selon Bloomberg 100 employés seraient affectés au projet. Employés parmi lesquels on trouve quelques figures de la scène dev comme Matias Duarte.

Fuchsia : beaucoup d’indices sur le futur de l’OS se trouvent déjà dans son code

Alors à quoi ressemble Fuchsia ? D’abord le code déjà accessible suggère un système conçu autour de la sécurité, avec clés cryptographiques encodées au coeur de l’OS. Et de nombreuses options pour protéger la vie privée des utilisateurs. Les autres fonctionnalités natives sont la reconnaissance vocale, un design de l’interface adaptif pour épouser toutes les tailles / formes d’écrans. Et une versatilité qui le rendra aussi bien adapté à votre frigo que votre ultrabook.

Reste qu’il va être très difficile de remplacer complètement Android. D’abord, Fuchsia n’est pas construit autour d’un noyau Linux, mais autour d’un nouveau noyau baptisé Zircon, qui fait table rase de nombreuses technologies auxquelles sont rompus les développeurs Android. Les appareils actuels pourraient également en être exclus. Pour les fabricants de smartphones, passer à autre chose représente un coût, et il ne sera pas facile pour Google de dire : « ok on débranche la prise d’Android ».

Google devra donc encore longtemps financer et maintenir Android, mais aussi Chrome OS très utilisé dans les écoles américaines. Du reste, avec Fuchsia, Google va se doter d’un meilleur outil pour concurrencer iOS. Selon le rapport, le système d’exploitation d’Apple est considéré au sein même de Google comme étant plus performant et plus sécurisé qu’Android, d’où cette volonté de rectifier le tir. L’intégration entre les différents services et plateformes de Google peut également être améliorée, et c’est aussi dans cette optique qu’est développé Fuchsia.

Si Android venait effectivement à disparaître au profit de Fuchsia, le regretteriez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !