Google collecte les données de santé de millions d’américains sans leur consentement

Google s'empare des données médicales de millions de patients américains sans leur consentement. D’après une enquête du Wall Street Journal, le géant du net travaille actuellement avec Ascension, l’un des principaux systèmes de santé privé des Etats-Unis, sur le « Projet Nightingale », un moteur de recherche de patients en ligne. Dans le cadre de cette initiative, la firme de Mountain View collecte les dossiers médicaux de millions de personnes à leur insu et en toute légalité. 

google collecte données santé millions américains sans consentement

En 2018, Google a noué un partenariat avec Ascension, la deuxième plus grande organisation de soins de santé américaine, dans le cadre du projet Nightingale (rossignol). Dans le but de développer un ambitieux système de recherche de patients en ligne à usage des médecins, le géant du net a collecté les noms, dates de naissance, résultats de laboratoire, diagnostics et dossiers d’hospitalisation de millions d’américains à leur insu. Visiblement, même les médecins n’avaient pas conscience des données récupérées par Google, rapporte le Wall Street Journal dans un article paru ce 11 novembre 2019.

Une loi fédérale intitulée Health Insurance Portability and Accountability promulguée en 1996 autorise en effet les hôpitaux à partager les données de leurs patients avec des entreprises tierces. La collecte de données doit absolument avoir comme objectif le développement d’outils destinés à l’amélioration des soins de santé. Dans ce cas, les hôpitaux ne sont pas tenus d’informer les patients que leurs dossiers sont transmis à des partenaires commerciaux.

Toujours selon le Wall Street Journal, ces données sont accessibles à plus de 150 employés provenant de différentes branches de Google, dont Google Brain, la section spécialisée dans l’intelligence artificielle, ou Google Cloud, la division dédiée au cloud computing. Des salariés d’Ascension seraient visiblement contre ce partage de données. Pourtant, il s’agit d’une pratique entièrement légale.

Lire également : Google est accusé d’avoir triché pour voler vos données personnelles en secret

Google assure que le projet Nightingale respecte la loi

Google et Ascension sont rapidement montés au créneau pour défendre leur projet. Selon les deux firmes, le projet Nightingale respecte toutes les lois fédérales en vigueur. De plus, des mesures de sécurité auraient été prises pour garantir la confidentialité des données collectées. Tariq Shaukat, dirigeant de Google Cloud, souligne que l’initiative n’était pas gardée dans le secret comme l’affirme le Wall Street Journal. Le cadre assure en effet que Google a évoqué publiquement le partenariat avec Ascension en juillet dernier.

« Les données d’Ascension ne peuvent être utilisées que pour fournir les services que nous proposons dans notre accord, et les données des patients ne peuvent pas et ne seront pas combinées à des données de consommateurs de Google » rassure Tariq Shaukat dans un communiqué. Enfin, le responsable assure qu’Ascension reste le « seul véritable gardien des données ».

Source : The Wall Street Journal



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla atteint les 100 milliards de dollars et dépasse Volkswagen

Tesla vient de détrôner Volkswagen : la capitalisation de l’entreprise a atteint un niveau record en franchissant la barre des 100 milliards de dollars. Les véhicules électriques d’Elon Musk ont décidément le vent en poupe. En décembre dernier, on apprenait…

Nvidia RTX 3070 et 3080 : découvrez leur fiche technique !

Les Nvidia RTX 3070 et 3080 se dévoilent enfin. Le site chinois Mydrivers, relayé par nos confrères du site Gizchina, ont publié la fiche technique des deux prochaines cartes graphiques du constructeur. Parmi les améliorations notables, une nouvelle architecture appelée…

Tesla va lancer une citadine électrique conçue en Chine

Tesla va lancer prochainement une citadine électrique. Elon Musk a annoncé la nouvelle lors du conférence à Shanghai au sein de la Gigafactory 3 en Chine. La marque souhaite s’inspirer de l’art chinois, selon les dires de son PDG, pour…