Chrome va empêcher uBlock Origin et d’autres adbloqueurs de fonctionner

Des modifications vont être apportées au code de Chromium, le noyau de Google Chrome pour accélérer la navigation web, tout en améliorant la sécurité et la confidentialité des utilisateurs. Plusieurs bloqueurs de publicités vont être affectés par cette mise à jour, dont UBlock Origin.

Chrome bloqueur de pub

Google vient de rendre public un document intitulé « Manifest Version 3 » qui répertorie plusieurs modifications qui seront prochainement appliquées à Google Chrome, notamment à sa plateforme d’extensions.  Ces changements vont imposer des restrictions à certains plugins faisant office de bloqueurs de publicités. La mise à jour suscite déjà des inquiétudes.

Google Chrome : une prochaine mise à jour va empêcher certains bloqueurs de publicités de fonctionner

Le document Manifest v3 énumère entre autres les ressources et fonctionnalités qui seront désormais accessibles aux extensions Google Chrome. Si la modification annoncée par les ingénieurs de Google devient effective, ces extensions ne pourront plus bloquer les événements au niveau du navigateur en passant par une API nommée « webRequest ». En effet, pour fonctionner, certains bloqueurs de publicités ont recours à cette API pour écouter les événements lors du chargement des pages web, pour ensuite bloquer certaines parties du contenu.

Les utilisateurs dAdblock n’ont toutefois pas à être inquiétés par ces modifications qui n’affecteront que certains bloqueurs de publicités dont les populaires uBlock Origin et uMatrix. Raymond Hill, le développeur des deux extensions, s’est d’ailleurs fendu d’une plainte en annonçant que ce si ce projet venait à être déployé, cela signerait la mort de ses bloqueurs de publicités.

Lire aussiChrome : Google met à jour le système d’extensions pour qu’elles n’installent plus de malware

Les ingénieurs de Google prennent la mesure du fait que de nombreuses extensions – pas seulement les bloqueurs de pub – seront considérablement affectées. La firme prévoit à cet effet de conserver l’API, mais avec des fonctionnalités limitées. Cela signifie qu’à l’avenir, les plugins utilisant webRequest ne pourront que « lire » les événements au niveau des pages web sans pouvoir les modifier.

Pour rappel, Google propose depuis peu un bloqueur de pub intégré par défaut dans Chrome. Un premier bilan a été dressé début janvier. Selon Google, cette fonctionnalité a permis d’améliorer l’expérience de navigation des internautes en forçant notamment certains éditeurs de sites web à des pratiques publicités conformes aux prescriptions de  la Coalition for Better Ads, une association qui oeuvre pour des pratiques publicitaires responsables.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !