FIFA 22 sera le dernier épisode de la série, le jeu de foot change de nom

 

EA et la FIFA ont rompu leur contrat. Après la Coupe du monde féminine de 2023, la célèbre simulation de football changera de nom définitivement. Au revoir FIFA donc, le jeu s'appellera désormais EA Sports FC. 

fifa 22 changement nom
Crédits : EA

Après un partenariat de presque trente ans, l'une des relations les plus fructueuses entre un éditeur de jeu vidéo et un organisme sportif prend fin. Et oui, après des mois de négociations compliquées entre la FIFA, l'instance dirigeante du football mondial, et EA, aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties pour prolonger l'accord de licence qui liait les deux entités. 

De fait, FIFA 22 sera la dernier jeu de la licence à utiliser cette appellation. En effet, l'accord actuel prendra fin juste après le coup de sifflet final de la prochaine Coupe du monde féminine, qui aura lieu du 20 juillet au 20 août 2023. Une fois le compétition terminée, les 150 millions de joueurs de FIFA à travers le monde devront composer avec un nouveau nom, à savoir EA Sports FC. 

Comme l'expliquait le journaliste réputé Jeff Grub il y a quelques semaines, les tractations entre les deux entités n'ont pas abouti, notamment en raison des nouvelles demandes de la FIFA. Pour continuer à exploiter la licence FIFA pour les dix prochaines années, l'institution internationale souhaitait doubler la somme demandée à EA. De fait, l'éditeur américain n'aurait pas dû se séparer de 150 millions de dollars par an, mais plutôt de 300 millions de dollars. Soit 3 milliards de dollars sur dix ans. 

À lire également : FIFA 22 – le cross-play arrive enfin sur PS5, Xbox Series X/S et Stadia

Une séparation à l'amiable entre la FIFA et EA, faute d'accord

Par ailleurs, ce n'était pas la seule requête de la FIFA. L'organisation souhaitait également mettre fin à l'exclusivité d'EA, en vendant les droits d'exploitation de la licence FIFA à d'autres éditeurs de jeu vidéo. On pense par exemple à Konami avec PES. Pour EA, cette ultime demande valait un carton rouge. Les discussions en tête à tête entre Gianni Infantino, patron de la FIFA, et Andrew Wilson, PDG d'EA, n'ont pas réussi à déboucher sur un accord non plus.

De fait, les deux parties ont convenu d'une séparation à l'amiable, comme le rapporte le responsable de l'éditeur : “Il s'agissait vraiment de savoir comment faire plus pour les joueurs, pour les fans, comment leur offrir plus de modalités pour jouer, comment amener à plus de partenaires dans le jeu, comment dépasser les limites du jeu traditionnel”, explique-t-il.

Si EA ne pourra donc plus exploiter dans ses jeux certaines compétitions officielles gérées par la FIFA comme la Coupe du monde, que les joueurs se rassurent. EA Sports peut compter sur pas moins de 300 autres accords de licence similaires conclus avec des organisations sportives comme l'UEFA, à la tête de la Ligue des Champions ainsi que les ligues et compétitions internationales du monde entier. D'autres compétitions ont fait savoir qu'elles se rangeaient derrière l'éditeur, comme la Premier League par exemple. De son côté, la FIFA est à la recherche d'un nouveau partenaire pour remplacer EA. 

Source : NY Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !