Facebook est dans le collimateur de Thierry Breton. Le commissaire européen au Marché intérieur a fermement ordonné à Mark Zuckerberg de « payer ses impôts » en Europe. En plein direct, l’homme politique n’a pas hésité à passer un véritable savon au fondateur du réseau social. 

facebook mark zuckerberg thierry breton

Ce lundi 18 mai, le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a profité d’une visioconférence organisée par le Centre on Regulation in Europe pour sermonner Mark Zuckerberg, le PDG et fondateur de Facebook, en direct sur YouTube.

Sur le même sujet : Facebook rachète Giphy

Thierry Breton sermonne Mark Zuckerberg en plein direct

« J’ai été patron moi-même et j’ai toujours dit à mes équipes ‘N’essayez pas de jouer aux plus malins. Payez vos impôts où vous devez en payer. Ne vous rendez pas dans les paradis fiscaux. Payez vos impôts! » a sermonné l’ancien ministre de l’Économie en France. Comme de nombreuses multinationales, Facebook a en effet recours à l’optimisation fiscale. Concrètement, la firme déclare une partie de ses revenus en Irlande (Dublin) afin de bénéficier d’avantages fiscaux.

« Si vous comprenez les valeurs sur lesquelles sont construites ce continent, alors vous comprenez comment il faut se comporter » a poursuivi Thierry Breton. Face à lui, Mark Zuckerberg est resté blême et sans voix. Depuis 2018, Facebook paie néanmoins davantage d’impôts en France. La filiale française du groupe a en effet déclaré un chiffre d’affaires de 389 millions d’euros contre 55 millions en 2017.

En conséquence, Facebook s’est acquitté de 5,75 millions d’euros d’impôts au fisc français, soit le triple par rapport à 2017. Néanmoins, une partie des revenus du groupe sont toujours déclarés à Dublin. Dans ces conditions, une taxe GAFA (ou taxe du numérique) française prévoit de prélever 3% des revenus générés par les géants de la tech américain en France. D’après Bruno Le Maire, cette taxe sera mise en place dès cette année.

Au cours de la même entrevue, le commissaire européen au Marché intérieur a aussi conseillé au fondateur de Facebook de « ne pas jouer le rôle d’un acteur ultra-dominant » et de faire « attention à la démocratie, anticipez, faites attention à la désinformation ». En réaction, Mark Zuckerberg a demandé à son interlocuteur d’opter pour une approche plus « nuancée » de la future loi visant à brider les abus de position dominante des GAFA. Ce texte législatif promis par la Commission européenne est attendu d’ici la fin de cette année.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…