Facebook (Meta) enterre Diem, son projet de cryptomonnaie

 

Meta (ancien appelé Facebook) vient de tirer un trait sur Diem, son projet de cryptomonnaie. Trois ans après l'annonce de la devise numérique, la Diem Association, chargée de mener l'idée à bien, s'est rendue à l'évidence : les législateurs américains ne laisseront jamais Facebook émettre sa propre monnaie. Tous les actifs de l'organisme sont vendus à la Silvergate Capital Corporation. 

Mark Zuckerberg Facebook
Crédits : Anthony Quintano CC BY 2.0

Il y a plusieurs mois que le projet Diem, anciennement Libra, semblait prendre l'eau. En décembre dernier, David Marcus, responsable des projets de Meta relatifs aux cryptomonnaies et fervent défenseur de Diem, a préféré quitter le navire. Peu après, des rumeurs ont laissé entendre que l'Association Diem, à qui Facebook a confié le projet, envisageait un rachat.

C'est désormais officiel. Par le biais d'un communiqué de presse, Stuart Levey, le directeur général de la Diem Association, a confirmé la vente de l'intégralité des droits de propriété intellectuelle à la Silvergate Capital Corporation. Il s'agit de la division dédiée aux actifs numériques mise sur pied par Silvergate, une banque américaine spécialisée dans le numérique et basée à San Diego.

Dos au mur, Meta abandonne Diem

Dans son communiqué de presse, Stuart Levey n'hésite pas à tacler les régulateurs financiers américains, qui ont déclaré la guerre au projet dès son annonce en 2019. Aux origines, Facebook avait imaginé un moyen de paiement, aussi instantané qu'un message, intégré à ses différents services, dont WhatsApp, Messenger ou Instagram.

“Dès le départ, le projet Diem a cherché à exploiter les bénéfices de la technologie de la blockchain pour concevoir un système de paiement meilleur et plus inclusif”, explique Stuart Levey, qui assure s'être plié aux exigences élevées des régulateurs financiers. Les législateurs craignaient notamment que Diem ne facilite le blanchiment d'argent et le trafic en ligne, un argument souvent utilisé pour discréditer les cryptomonnaies.

Sur le même sujet : Les crimes liés aux cryptomonnaies ont rapporté 14 milliards de dollars en 2021, un record

“Nous avons activement recherché les commentaires des gouvernements et des régulateurs du monde entier, et le projet a considérablement évolué et s'est amélioré en conséquence” mais “il était devenu évident au cours de nos discussions avec les autorités américaines que le projet ne pouvait pas avancer davantage”, relate le responsable. Avec l'infrastructure de Diem en poche, Silvergate espère pouvoir émettre sa propre cryptomonnaie d'ici la fin de l'année. Les régulateurs se montreront-ils plus souples avec la banque ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !