Facebook : critiquer votre patron sur le réseau peut vous coûter votre emploi

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 53 min

Sur Facebook, les réseaux sociaux et même plus généralement internet, s’en prendre à son patron ou son employeur n’est pas sans conséquence. Plusieurs cas de licenciements pour faute grave ont déjà eu lieu en France, dont la légalité a été confirmée par la justice. Plus surprenant, même les messages privés peuvent vous coûter cher. 

facebook

On ne le répétera jamais assez, faites bien attention à ce que vous écrivez sur les réseaux sociaux, tout ce que vous dîtes pourra être retenu contre vous. Notamment si vous tenez à votre emploi, évitez de critiquer votre patron sur Facebook ou n’importe quel site internet. Le Monde rapporte que dans un arrêt rendu le 11 avril, la Cour de cassation a jugé que le licenciement d’un salarié pour faute grave n’était pas abusif suite à des propos tenus publiquement sur la toile et dénigrant sa société.

Sur Facebook et internet en général, la liberté d’expression a ses limites

« La direction est drastique à tous points de vue. Salaire minimum, aucune prime, ni même d’heures sup payées (sauf celles du dimanche pour les téméraires !!!)… L’agence ne possède même pas de site Internet. Le comble pour une entreprise de ce secteur ! […] », avait notamment écrit l'employé à propos de l’agence de communication pour laquelle il travaillait.

S’il a plaidé la « liberté d’expression », la Cour de cassation ne l’a pas entendu de cette oreille, rappelant qu’il y a des limites à ce droit de parole, dont il a abusé par ses propos considérés comme étant « tant déloyaux que malveillants, voire diffamatoires à l’égard de son employeur ».

En février 2018, Le Figaro rapportait une autre affaire. Cette fois-ci, on va encore plus loin puisqu’il s’agissait de messages privés échangés via Messenger, sur Facebook. Une salariée s’était absentée de son poste de travail sans verrouiller son ordinateur ni se déconnecter de son compte Facebook. Problème, elle avait eu des propos très peu élogieux envers son entreprise, sa supérieure hiérarchique et ses collègues au cours de ses discussions.

Dans un arrêt en date du 2 février 2018, la cour d’appel de Toulouse a estimé que ces faits pouvaient être considérés comme une faute grave. « Les propos tenus par Mme X. sur son compte Facebook, affichés sur l’écran de l’ordinateur de l’entreprise et visibles de toutes les personnes présentes dans le magasin, avaient perdu leur caractère privé », considérait la cour. En plus de son licenciement pour faute grave par la société qui l'employait, la justice l’avait condamnée à verser 1500 euros de dédommagements à cette dernière pour couvrir les frais du procès.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : pourquoi de nombreux groupes sont devenus secrets ?

De nombreux groupes Facebook sont soudainement devenus secrets au cours des dernières 24 heures. Une rumeur en vogue sur le réseau social assure en effet qu’une page indonésienne signale en masse les groupes dédiés au partage de blagues, de memes…

Facebook : le cofondateur veut démanteler le réseau social

Chris Hughes, l’un des cofondateurs de Facebook, appelle à démanteler le réseau social. Dans une tribune publiée dans le New York Times, il estime que le pouvoir détenu par Mark Zuckerberg, qui détient 60% des parts du groupe, est devenu…

Mark Zuckerberg viré de Facebook ?

Mark Zuckerberg pourrait bien vivre ses derniers instants à la tête de Facebook. Un vote aura lieu le 30 mai 2019 pour lui retirer ou le conforter dans ses fonctions au sein de l’entreprise. Mais après tous les scandales, son…

Facebook change de design : découvrez toutes les nouveautés

Facebook procède à son plus grand changement de design. Le réseau social perd pour la première fois son bandeau bleu si caractéristique de se charte visuelle. Le fond devient encore plus blanc et l’algorithme change pour davantage mettre en avant les communautés. L’application…

Messenger : Facebook promet une nouvelle app légère et ultra rapide

Facebook Messenger est en train d’être complètement reconstruit. Les développeurs repartent quasiment de zéro en termes de code afin d’alléger très largement la taille de l’application et la rendre beaucoup plus rapide qu’actuellement, et ce tout en conservant l’ensemble des…

Messenger de retour dans l’application Facebook ?

Mise à jour 15/04/2019 : ajout de la déclaration officielle de Facebook Messenger devrait faire son grand retour sur l’application du réseau social Facebook. La fonctionnalité avait disparu il y a plusieurs années, forçant les utilisateurs à installer une second…

Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte

Facebook continue de vous espionner après la désactivation de votre compte. Interrogé sur la question, le réseau social admet sans détour que la collecte de données se poursuit jusqu’à la suppression définitive de votre profil. Les utilisateurs qui souhaitent faire une croix sur…