Facebook : critiquer votre patron sur le réseau peut vous coûter votre emploi

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 53 min

Sur Facebook, les réseaux sociaux et même plus généralement internet, s’en prendre à son patron ou son employeur n’est pas sans conséquence. Plusieurs cas de licenciements pour faute grave ont déjà eu lieu en France, dont la légalité a été confirmée par la justice. Plus surprenant, même les messages privés peuvent vous coûter cher. 

facebook

On ne le répétera jamais assez, faites bien attention à ce que vous écrivez sur les réseaux sociaux, tout ce que vous dîtes pourra être retenu contre vous. Notamment si vous tenez à votre emploi, évitez de critiquer votre patron sur Facebook ou n’importe quel site internet. Le Monde rapporte que dans un arrêt rendu le 11 avril, la Cour de cassation a jugé que le licenciement d’un salarié pour faute grave n’était pas abusif suite à des propos tenus publiquement sur la toile et dénigrant sa société.

Sur Facebook et internet en général, la liberté d’expression a ses limites

« La direction est drastique à tous points de vue. Salaire minimum, aucune prime, ni même d’heures sup payées (sauf celles du dimanche pour les téméraires !!!)… L’agence ne possède même pas de site Internet. Le comble pour une entreprise de ce secteur ! […] », avait notamment écrit l'employé à propos de l’agence de communication pour laquelle il travaillait.

S’il a plaidé la « liberté d’expression », la Cour de cassation ne l’a pas entendu de cette oreille, rappelant qu’il y a des limites à ce droit de parole, dont il a abusé par ses propos considérés comme étant « tant déloyaux que malveillants, voire diffamatoires à l’égard de son employeur ».

En février 2018, Le Figaro rapportait une autre affaire. Cette fois-ci, on va encore plus loin puisqu’il s’agissait de messages privés échangés via Messenger, sur Facebook. Une salariée s’était absentée de son poste de travail sans verrouiller son ordinateur ni se déconnecter de son compte Facebook. Problème, elle avait eu des propos très peu élogieux envers son entreprise, sa supérieure hiérarchique et ses collègues au cours de ses discussions.

Dans un arrêt en date du 2 février 2018, la cour d’appel de Toulouse a estimé que ces faits pouvaient être considérés comme une faute grave. « Les propos tenus par Mme X. sur son compte Facebook, affichés sur l’écran de l’ordinateur de l’entreprise et visibles de toutes les personnes présentes dans le magasin, avaient perdu leur caractère privé », considérait la cour. En plus de son licenciement pour faute grave par la société qui l'employait, la justice l’avait condamnée à verser 1500 euros de dédommagements à cette dernière pour couvrir les frais du procès.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook OS : le réseau social prépare une alternative à Android

Facebook développe actuellement une alternative à Android. Avec Facebook OS, la firme de Mark Zuckerberg cherche à prendre son indépendance vis à vis de Google. Ce système d’exploitation alternatif est avant tout destiné aux enceintes connectées Portal et aux casques…

Facebook vous traque en permanence même lorsque le GPS est désactivé

Facebook a admis que son application utilise diverses techniques pour collecter les données de localisation des utilisateurs. Désactiver les services GPS sur votre smartphone n’empêche pas le réseau social d’utiliser votre emplacement à des fins de ciblage publicitaire. Facebook récolte…

Facebook, Instagram et Messenger sont encore en panne !

Facebook, Instagram et Facebook Messenger sont en panne en Amérique du Nord et en Europe. Les trois services sont momentanément inaccessibles pour des millions d’internautes. Certains ont même été déconnectés de leur compte en ligne. Le groupe californien a rapidement confirmé l’existence d’une panne.  Ce jeudi…

Facebook perd des utilisateurs en France pour la première fois

Facebook accuse une baisse d’utilisateurs en France et Allemagne en 2019 selon les chiffres de eMarketer. Les jeunes sont en grande partie responsable de cette baisse du nombre d’utilisateurs, et choisissent des plateformes qui les correspond davantage – quand bien…

Facebook lance Viewpoints, l’application qui paie ses utilisateurs

Facebook lance Viewpoints, une application qui paie ses utilisateurs. Ils sont invités à répondre à des sondages et des enquêtes portant sur leur usage des réseaux sociaux. Ces missions rapportent des points, qu’il est possible de convertir ensuite en somme…

Facebook sur Android : le mode sombre est enfin en cours de déploiement

Facebook va enfin avoir droit à un mode sombre sur Android. Une poignée d’utilisateurs du réseau social ont déjà pu passer l’interface mobile de l’application du côté obscur. Découvrez un nouvel aperçu de ce fameux mode sombre, actuellement en cours de déploiement. …

Facebook a effacé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes depuis le début de l’année 2019. C’est ce que nous apprend le dernier rapport bi-annuel sur la transparence du réseau social publié le mercredi 13 novembre 2019. Un autre chiffre émane de…