Facebook : comment le réseau social harcèle ses utilisateurs pour les forcer à se connecter

Maj. le 24 octobre 2018 à 20 h 59 min

Facebook ne laisse pas ses utilisateurs s’éloigner de lui bien longtemps. Le réseau social est accusé d’avoir recours à des moyens trompeurs et agressifs pour faire revenir les personnes qui ne se connectent plus ou pas régulièrement. Sont notamment mis en cause des emails destinés à piéger les utilisateurs pour les forcer à revenir sur Facebook.

facebook

Facebook est prêt à tout pour conserver ses utilisateurs, quitte à avoir recours à des moyens vraiment limites pour faire revenir sur le réseau social les personnes que ne s’y connectent plus ou pas de manière régulière. C’est ce que dénonce un article de Bloomberg, qui donne la parole à Rishi Gorantala, un Péruvien de 35 ans qui a supprimé l’application Facebook de son smartphone il y a un an.

Pour tenter de le convaincre de retourner sur le réseau social, Facebook « s’est montré peu à peu de plus en plus agressif dans ses emails ». Tous les quelques jours, il recevait des messages le prévenant que tel ou tel ami avait publié des photos ou écrit des commentaires. Avec à chaque fois une invitation à cliquer sur un lien pour revenir sur Facebook.

Facebook : se connecter au réseau social est sa priorité

Au bout d’un certain temps, les choses ont empiré et il commence à recevoir des emails en provenance de l’adresse du service sécurité client. « Il apparaît que vous avez des difficultés à vous connecter à votre compte Facebook. Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous pour vous connecter« , peut-on lire sur ces emails. Gorantala assure qu’il n’essayait pas de se connecter et que personne ne tentait de pirater son compte.

« Sur le fond, le contenu des mails qu’ils envoient est une tentative pour vous piéger. Comme si quelqu’un essayait d’accéder à mon compte je devrais moi me connecter », raconte-t-il. Dans sa course effrénée aux chiffres, Facebook tente souvent le tout pour le tout afin de continuer à faire grossir sa communauté active, qui génère de la valeur et rassure les investisseurs.

Même les gens qui se connectent une fois de temps en temps sur Facebook peuvent être harcelés. D’après Bloomberg, la tendance est à la multiplication des messages visant à nous inciter à passer du temps sur le réseau social. Emails, messages, notifications, tous les moyens sont bons, et cela peut parfois survenir plusieurs fois par jour.

Mark Zuckerberg avait pris une bonne résolution au début de l’année 2018, confiant vouloir réparer Facebook pour le bien des utilisateurs. Mais alors que les plus jeunes comment à le bouder, le réseau social refuse de laisser partir ceux qui l’ont déjà adopté. Facebook annonçait vouloir changer pour mieux contribuer à notre bonheur, il n’envisage par contre pas qu’on puisse être satisfait sans lui.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Messenger de retour dans l’application Facebook ?

Mise à jour 15/04/2019 : ajout de la déclaration officielle de Facebook Messenger devrait faire son grand retour sur l’application du réseau social Facebook. La fonctionnalité avait disparu il y a plusieurs années, forçant les utilisateurs à installer une second…

Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte

Facebook continue de vous espionner après la désactivation de votre compte. Interrogé sur la question, le réseau social admet sans détour que la collecte de données se poursuit jusqu’à la suppression définitive de votre profil. Les utilisateurs qui souhaitent faire une croix sur…

Facebook dévoile comment fonctionne vraiment votre fil d’actualité

Facebook a décidé de faire preuve de transparence. Le réseau social déploie aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité qui va permettre à ses utilisateurs de mieux comprendre le fonctionnement de leur fil d’actualité. Un bouton en haut à droite de chaque publication va…

La SNCF va vendre des billets de train via Facebook Messenger

La SNCF va désormais proposer la vente de billets par l’intermédiaire de l’application Facebook Messenger. Son assistant Ouibot va aider les utilisateurs à trouver le trajet adéquat, comme il pouvait déjà le faire avant, puis de l’acheter directement, ce qui…