Facebook : un internaute condamné pour un like sur une photo liée à Daesh

Maj. le 25 octobre 2018 à 10 h 31 min

Un internaute a été condamné à 3 mois de prison avec sursis pour avoir “liké” (aimé) une photo montrant un membre de Daesh brandissant la tête d’une femme qui venait d’être décapité sur Facebook. D’après la justice, l’homme se rend coupable d’apologie du terrorisme par cet acte.

facebook terrorisme prison

Facebook, le réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs, est utilisé pour communiquer avec ses amis, sa famille ou pour partager ses passions via des pages ou encore des groupes. On peut également interagir facilement en mettant un “like” signalant que l’on aime un statut, une vidéo, mais également une photo.

Cet acte peut paraître anodin au premier abord, néanmoins mettre un “like” sur une photo faisant l’apologie du terrorisme peut s’avérer fatal pour les internautes. C’est justement ce qui est arrivé à un homme d’une trentaine d’années relate LeParisien.

Facebook : un internaute est condamné après avoir mis un like sur une photo

D’après le tribunal correctionnel de Meaux, on peut être condamné si on “like” la mauvaise photo sur le réseau social de Mark Zuckerberg. En effet, un contact Facebook de l’internaute a remarqué que ce dernier a aimé la photo décrite plus haut et a décidé de se rendre dans un commissariat pour signaler sa trouvaille.

Les policiers se sont rendus à son domicile et n’ont rien trouvé sur son matériel informatique qui laisse penser que l’homme fait partie d’un réseau terroriste. Néanmoins, le substitut du procureur Jean-Baptiste Bougerol ne mâche pas ses mots concernant le like de l’internaute.

Quand on met J’aime, c’est que l’on considère que ce n’est pas choquant ou que l’on adhère

La défense du prévenu précise que son compte Facebook était verrouillé au niveau des paramètres de confidentialités et que le contenu n’était donc pas visible de manière “publique”, ce dernier se défend en prétendant qu’il imaginait que ladite photo n’était qu’un montage et n’adhère pas à l’idéologie nauséabonde de Daesh.

Précédemment, un autre internaute a été condamné à deux ans de prison ferme après qu’une de ses amies ait signalé sa radicalisation.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Messenger de retour dans l’application Facebook ?

Mise à jour 15/04/2019 : ajout de la déclaration officielle de Facebook Messenger devrait faire son grand retour sur l’application du réseau social Facebook. La fonctionnalité avait disparu il y a plusieurs années, forçant les utilisateurs à installer une second…

Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte

Facebook continue de vous espionner après la désactivation de votre compte. Interrogé sur la question, le réseau social admet sans détour que la collecte de données se poursuit jusqu’à la suppression définitive de votre profil. Les utilisateurs qui souhaitent faire une croix sur…

Facebook dévoile comment fonctionne vraiment votre fil d’actualité

Facebook a décidé de faire preuve de transparence. Le réseau social déploie aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité qui va permettre à ses utilisateurs de mieux comprendre le fonctionnement de leur fil d’actualité. Un bouton en haut à droite de chaque publication va…

La SNCF va vendre des billets de train via Facebook Messenger

La SNCF va désormais proposer la vente de billets par l’intermédiaire de l’application Facebook Messenger. Son assistant Ouibot va aider les utilisateurs à trouver le trajet adéquat, comme il pouvait déjà le faire avant, puis de l’acheter directement, ce qui…