Peugeot annonce la fin des moteurs thermiques pour 2030

Maj. le 14 janvier 2020 à 15 h 27 min

Peugeot annonce la fin  de ses moteurs thermiques pour 2030. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Jean-Philippe Imparato, le PDG de Peugeot, dans une interview pour le site Fleet Europe. Pour le responsable, la fin du thermique est une nécessité si le constructeur veut respecter son objectif : réduire les émissions de CO2 de ses véhicules de 50% d’ici 2030.

Crédits : Peugeot
Peugeot e-208

Réduire les émissions de CO2, voilà l’objectif que se fixe la grande majorité des constructeurs. Une motivation financière cela va de soi, puisque l’Union Européenne veille et met la pression pour que ces objectifs soient accomplis d’ici 2030 et 2050. Ainsi en France, les émissions de CO2 des voitures neuves doivent être réduites de 37,5% d’ici 2030. Cette accord conclu entre le Conseil et le Parlement européen en décembre 2018 prévoit des sanctions financières pour tous les constructeurs qui ne respectent pas leurs obligations.

Rajoutez à cette accord le « Green deal » signé en décembre 2019, dont l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone en 2050 (-50% de CO2 en 2030 dans toute l’UE) et vous comprenez pourquoi les constructeurs se pressent de développer leurs gammes hybrides et électriques. Le site spécialisé Fleet Europe a pu interviewer le PDG de Peugeot Jean-Philippe Imparato sur le sujet, dont voici la première question : « Pendant combien de temps Peugeot proposera encore des ICE (Internal Combustion Engines ou moteur à combustion internes) ? ».

« Eh bien, si l’on veut réduire les émissions de CO2 de 50% d’ici 2030, il faut supposer que le segment ICE non hybride sera mort à ce moment-là. Bien sûr, l’évolution sera plus rapide dans certains pays, et selon la volonté politique. Elle sera aussi plus rapide sur certains segments tels que, par exemple, les citadines », précise le responsable.

À lire également : Voitures électriques – le bonus écologique à 6000 €, c’est fini à partir de 2021

Des « véhicules plaisirs »

Pour Jean-Philippe Imparato, l’électrique est l’avenir et restera l’un des objectifs majeurs du constructeur français, avant peut-être de découvrir ou de développer de nouvelles technologies et sources d’énergie. Il tient également à rappeler que les véhicules électriques de la marque au Lion sont avant tout des « véhicules plaisir » : « Mais l’électricité n’est pas seulement une solution. C’est aussi un plaisir de conduire. Si vous conduisez une e2008, vous l’achèterez. Elle a toutes les qualités d’une 2008, le silence en plus. Tout le monde parle de voitures électriques, mais trop peu de gens les conduisent. Changeons ça », défend le PDG.

Peugeot semble confiant dans ses véhicules électriques. Pour rappel, le constructeur automobile a dépassé ses objectifs de vente concernant sa e-208 électrique, avec 20 000 exemplaires commandés. Par ailleurs, la Peugeot 308 devrait également être déclinée avec une motorisation hybride, tandis que qu’une version électrique serait encore à l’étude. Une information là encore confirmée par Jean-Philippe Imparato.

Source : Fleet Europe



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3 : l’écran tactile pourrait bientôt devenir un problème

L’écran tactile présent dans la Tesla Model 3 se pose comme un véritable tableau de bord. Le conducteur peut accéder à ses systèmes d’infodivertissement, mais également aux fonctionnalités essentielles du véhicule comme les essuie-glaces. Cependant, un accident de la route…