Maj. le 8 juin 2020 à 19 h 39 min

L’électroménager connecté, du gaspillage ? « Which? » l’équivalent britannique de Que Choisir se montre très critique envers les fabricants dans une enquête. De trop nombreuses marques choisissent de ne pas s’engager sur une prise en charge des mises à jour au-delà de deux ans, ce qui plonge rapidement ces appareils plus chers que les autres dans l’obsolescence.

Smart Fridge Samsung

L’équivalent britannique de Que Choisir vient de publier une enquête qui met le doigt sur les pratiques des constructeurs d’électroménager connecté en matière de mises à jour. Sans ces dernières, les appareils finissent en effet par perdre en fonctionnalités et voient leur sécurité menacée. Les appareils qui ne font plus l’objet de mises à jour finissent ainsi par tomber dans l’obsolescence. Et en matière d’électroménager c’est un comble à plus d’un titre.

D’abord parce que ces appareils ont en général une durée de vie très longue lorsqu’ils ne sont pas connectés. Selon Which? on parle en effet d’une durée de vie moyenne de 10 ans pour les lave-vaisselle et les lave-linge, et 11 ans pour un frigo. Ensuite parce que les appareils électroménagers connectés sont vendus nettement plus cher. Which? évoque un premium moyen de 855 Livres Sterling (960 €) pour un frigo connecté, 259 Livres (290 €) pour un lave-vaisselle connecté et 190 Livres (213 €) pour un sèche-linge.

Le Que Choisir britannique déconseille d’acheter de l’électroménager connecté pour le moment

Or, pour l’instant, les constructeurs sont vagues quant à la durée de prise en charge exacte des mises à jour. Après s’être renseigné auprès des grands fabricants, Which? s’est en effet rendu compte que la majeure partie d’entre eux se contente d’annoncer des mises à jour « tout au long de la durée de vie du produit » sans préciser cette durée. Or, les réponses plus précises varient tellement d’une marque à l’autre que cela semble loin d’être superflu.

Lorsque certaines marques comme Beko et Miele (elles ne sont pas nombreuses) disent clairement qu’il faut comprendre « 10 ans maximum », d’autres, comme Samsung, par exemple, préfèrent garantir ces mises à jour pour une durée « d’au moins 2 ans ». Lors de l’achat le consommateur n’a pourtant pas accès à cette information. Et encore, on parle de marques qui acceptent de donner une réponse. Certains constructeurs comme ceux du groupe BHS (Bosh, Neff et Siemens) s’en tiennent aux termes « tout au long de la durée de vie du produit » sans autre précision.

Lire également : Obsolescence programmée – Que Choisir lance un observatoire des pannes pour signaler les appareils défectueux

Which? rappelle qu’une directive européenne va prochainement forcer tous les fabricants à préciser dès l’achat la durée de prise en charge du produit. Le magazine déconseille d’acheter de l’électroménager connecté tant que cette information n’est pas clairement communiquée, et recommande de préférer des alternatives classiques plus fiables et moins chères.

Source : The Guardian



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Ikea va commercialiser des panneaux solaires en France dès la rentrée 2020

Ikea, leader de l’ameublement en France, va intégrer dans son catalogue un service d’installation de panneaux solaires. Pour cela, le géant suédois a signé un partenariat avec l’entreprise tricolore Voltalia. La commercialisation débutera dans les départements du Sud dès la…

Google tiendra une conférence virtuelle le 8 juillet prochain

Google va tenir une conférence le 8 juillet prochain. Cette présentation sera entièrement virtuelle à cause du coronavirus et remplacera la Google I/O qui a été annulée il y a quelques semaines. La firme de Mountain View devrait y dévoiler…