Obsolescence programmée : le label Longtime permet de reconnaître les produits conçus pour durer

Pour lutter contre l’obsolescence programmée, la coopérative Ethikis a lancé en 2018 le label indépendant Longtime. Ce label permet aux acheteurs d’identifier en un coup d’oeil les produits conçus pour durer. Jusqu’ici, seuls trois produits ont déjà été certifiés. 

obsolescence programmée label longtime

Elsa Lomont et Florent Preguesuelo, deux toulousains, ont lancé en 2018 un label indépendant destiné à mettre en avant les produits les plus durables du marché. Baptisé « Longtime », ce label vient d’être octroyé à trois produits : l’aspirateur Rowenta Silence Force R064 de la marque SEB et des détecteurs de métaux DEUS et ORX du groupe XPlorer.

Lire également : Obsolescence programmée – un Français invente l’imprimante inusable !

Voici Longtime, le label indépendant contre l’obsolescence programmée

Pour obtenir ce label, les trois produits ont été examinés à la loupe par deux organismes de contrôle indépendant, Apave Certification et Ecocert Environnement. Il s’agit de « deux organismes de contrôle reconnus pour leur haut niveau d’indépendance, d’exigence et d’expertise », explique Ethikis. Grâce à ce partenariat, l’entreprise s’assure que Longtime soit bien indépendant des marques et des distributeurs.

Pour être certifié, ils ont dû répondre aux 41 critères imposés par Ethikis. Parmi les critères du cahier des charges de Longtime, on trouve la disponibilité de pièces de rechange, la qualité du service après-vente, la fiabilité des technologies proposées, des garanties supérieures aux normes en vigueur en Europe ou la possibilité pour le consommateur de réparer lui même l’objet sans avoir recours à un professionnel.

« Les trois piliers du label se résument à la robustesse, la réparabilité/service après-vente et la garantie » précise Elsa Lomont, cofondatrice de la coopérative. « Qu’il s’agisse d’un grand groupe ou d’une PME, le label est un outil de valorisation pour tous les fabricants européens qui s’engagent volontairement dans la démarche, pour concevoir des produits durables dans le temps » ajoute Florent Preguesuelo, cofondateur de Longtime.

Les trois produits certifiés par Longtime sont donc libres d’afficher le logo du label en magasins ou sur internet. « En repérant le logo LONGTIME® sur les étiquettes, en magasin ou sur internet, vous savez que le produit a été conçu pour durer, qu’il est robuste et réparable, et qu’il présente d’excellentes conditions de garanties » conclut Ethikis. Dans un second temps, la coopérative souhaite déployer Longtime dans le reste de l’Europe.

Pour rappel, un « indice de réparabilité » dont le but est de lutter contre l’obsolescence programmée sera déjà mis en place à partir du 1er janvier 2020 sur les PC, smartphones et autres produits High Tech. A la manière de Longtime, cet indice mis au point par le gouvernement devrait permettre aux acheteurs d’identifier facilement les produits les plus durables dans un magasin. Que pensez-vous de ces initiatives ? On attend votre avis dans les commentaires.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Display arrête la fabrication des TV LCD les moins chères

Samsung Display arrêtera de fabriquer des télévisions LCD d’ici la fin de l’année 2020. La firme veut désormais fabriquer exclusivement des écrans de technologie Quantum Dot – une technologie qui lui permet d’adapter les lignes de production LCD existantes, plutôt…

Confinement coronavirus : le Furet du Nord offre 5000 livres numériques

En cette période de confinement, la librairie Le Furet du Nord offre 5000 livres numériques, disponibles sur n’importe quel support. De quoi s’occuper et s’évader le temps de quelques romans, polars ou livres de science-fiction. Les Français devront rester encore…

Smartphone : le coronavirus peut survivre jusqu’à 96 heures

Les premières études montrent que le coronavirus peut survivre jusqu’à 72 heures sur des surfaces comme le plastique ou l’acier. Pour le verre qui recouvre les écrans des smartphones, la seule étude disponible pour l’instant date de l’épidémie SRAS-CoV de…