De nombreux employés Google, Amazon et Apple démissionnent pour se lancer dans les cryptomonnaies

 

De nombreux employés de Google, d'Amazon et d'Apple se tournent vers le secteur des cryptomonnaies. Suivant l'exemple de Jack Dorsey, ils sont nombreux à démissionner d'un emploi bien rémunéré pour bâtir le web 3.0.

cryptomonnaie
Crédits : Unsplash

Les cryptomonnaies ont le vent en poupe. Grâce à l'explosion du cours du Bitcoin, qui s'est installé au delà des 40 000 dollars après une percée à 69 000 dollars, et de la plupart des altcoins, le marché des actifs numériques vient de dépasser les 3 000 milliards de dollars de valorisation. Portées par les annonces successives de grandes entreprises comme Visa, PayPal ou MicroStrategy, les cryptomonnaies sont de plus en plus adoptées par le grand public et les investisseurs institutionnels.

D'après une enquête du New York Times, les monnaies numériques séduisent aussi les employés des géants de la technologie comme Apple, Google ou Amazon. Témoignages à l'appui, le média affirme qu'une “vague de cadres et d'ingénieurs” quittent actuellement des emplois bien payés chez les GAFAM pour rejoindre des entreprises du secteur des cryptomonnaies.

Comme Jack Dorsey, ces employés quittent leur job dans la tech pour rejoindre le monde des cryptos

Le New York Times a interrogé plusieurs ingénieurs ayant tourné le dos à un emploi offrant une rémunération annuelle qui dépasse les 100 000 dollars pour se lancer dans les cryptoactifs. “Il y a un attrait géant provenant des cryptomonnaies. C'est un peu comme les années 1990 et la naissance d'Internet encore une fois. C'est si tôt, si chaotique et tellement plein d'opportunités”, explique Sridhar Ramaswamy, ancien cadre chez Google.

Sur le même thème : Une arnaque aux cryptomonnaies recommande d’acheter des Amazon Tokens, une monnaie qui n’existe pas

Tous les cadres qui se tournent vers le royaume des cryptomonnaies ne sont pas motivés par l'appât du gain. D'après le New York Times, ils sont nombreux à estimer que le secteur des cryptos, avec notamment l'émergence des NFTs, vont révolutionner le web. L'ensemble de ces révolutions est évoquée sous l'appellation de “web 3.0”. Dans ce contexte, les salariés sont soucieux de participer à la révolution qui se prépare.

En guise d'exemple, l'article pointe du doigt le virage récemment opéré par Jack Dorsey, fondateur de Twitter. Après avoir annoncé sa démission de son poste de PDG chez Twitter, l'entrepreneur a rebaptisé sa start-up Square en Block, une référence évidente à la technologie Blockchain. Avec Block, il ambitionne notamment de lancer une plateforme d'échange décentralisée et de produire des machines pour miner du Bitcoin.

Source : New York Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !