Colissimo : des employés ont détourné des centaines de colis, le butin est estimé à 100 000 euros

 

Quatre employés du site de la plateforme Colissimo à Montereau-sur-le-Jard ont détournés des colis durant des mois pour les revendre ensuite sous le manteau ou sur le net. D'après la Poste, le montant du préjudice s'élève à 100 000 €. Les quatre auteurs ont été interpellés ce 4 octobre 2021.

colissimo colis arnaque
Crédits : Unsplash

Après l'arnaque au SMS de Chronopost repéré ce mardi 12 octobre 2021, nos confrères du journal Le Parisien viennent de dévoiler une escroquerie d'envergure organisée par quatre employés du site d'envoi Colissimo à Montereau-sur-le-Jard, en Seine-et-Marne. PS5, Xbox Series X, ordinateurs et PC portables, téléviseurs… les quatre auteurs des faits ont détourné des colis pour les revendre ensuite à des proches, sous le manteau ou sur le web.

D'après le Parisien, les quatre employés en question remplaçaient le code-barre du produit qu”ils voulaient récupérer. Ils y accolaient alors une étiquette avec une autre adresse de livraison. Notez que les deux salariés les plus anciens ont convaincu deux intérimaires de se joindre à la magouille. Il faut dire que leur fonction était essentielle pour le bon fonctionnement de l'arnaque, puisqu'ils étaient tous deux assignés au déchargement des colis stockés dans les camions de livraison.

À lire également : Arnaque au colis – ce SMS qui réclame des frais de douane peut ruiner votre compte en banque

Ils détournaient les Colissimo pour les revendre

Mais comme vous vous en doutez,  la Poste a rapidement relevé plusieurs irrégularités, à commencer par un nombre grandissant de plaintes. De plus en plus de clients ont assuré n'avoir jamais reçu leur colis. Interpellée par ces multiples signalements, les équipes de la Poste ont décidé de mener une enquête interne. La Poste met notamment la main sur plusieurs colis détournés et transmet l'adresse notifiée sur les paquets aux forces de l'ordre.

La police se rend rapidement sur place et y découvre des dizaines d'objets high-tech en tout genre parmi comme des consoles de jeu, des PC portables, ou encore des TV. Les autorités ont ensuite rapidement identifié les quatre employés responsables, grâce à la collaboration de la Poste. Des perquisitions ont été menées aux domiciles des prévenus et les enquêteurs y ont trouvé des preuves accablantes à commencer par 8000 euros en espèce. Plus de 15 000 € issus de la vente des objets volés ont été saisis sur les comptes bancaires des protagonistes.

Comme le précisent nos confrères du Parisien, les quatre employés à l'origine de l'arnaque ont été interpellés le 4 octobre 2021. Ils ont été déférés devant un juge ce vendredi, puis placés sous contrôle judiciaire. Ils seront jugés le 24 janvier 2022 devant le tribunal correctionnel de Fontainebleau.

Source : Le Parisien

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !