Bitcoin : il vole 16 millions de dollars en cryptomonnaies et récolte 15 ans de prison

 

Roger Nils-Jonas Karlsson, plus grand arnaqueur de cryptomonnaies selon la justice américaine, a été condamné à 15 ans de prison. Pendant une dizaine d’années, il a ciblé des personnes âgées et instables financièrement en leur promettant d’investir leur argent dans des actions fictives. Au total, il a récolté environ 16 millions de dollars.

cryptomonnaie
Crédits : Unsplash

La popularité des cryptomonnaies grimpe à un rythme tel qu’elle attire nécessairement les convoitises des individus malintentionnés. Outre les criminels qui les plébiscitent pour l’aspect entièrement anonyme des transactions, elles sont également à l’origine de nombreuses arnaques qui coûtent très cher à leurs victimes. Des pirates sont notamment parvenus à subtiliser 2 millions de dollars en se faisant passer pour Elon Musk. D’autres, via une fausse application de gestion de portefeuille, a volé 600 000 dollars aux yeux et au nez de leur propriétaire.

L’homme à la tête de ce qui est probablement la plus grande arnaque à la cryptomonnaie de l’Histoire s’appelle Roger Nils-Jonas Karlsson. Pendant une dizaine d’années, ce suédois de 47 ans a fait plusieurs milliers de victimes dans 45 pays à travers le monde. Au total, il a touché environ 16 millions de dollars, qu’il a utilisés « pour acheter des maisons de luxe, un cheval de course et une station balnéaire », selon la justice américaine. Il a finalement été arrêté en 2019, en Thaïlande, pour ensuite être jugé aux États-Unis. Il a été condamné à 15 ans de prison.

15 ans de prison pour avoir persuadé d’acheter de la cryptomonnaie fictive

La méthode de Roger Nils-Jonas Karlsson reposait sur le ciblage de ces victimes. Le malfaiteur s’intéressait tout particulièrement aux personnes ayant des difficultés financières, notamment les personnes âgées. Roger les convainquait d’investir dans une société fictive appelée « Eastern Metal Securities » sous la forme de cryptomonnaies, afin de couvrir ses traces. En échange, il leur promettait des bénéfices importants. Mais cet investissement se retrouvait directement dans sa proche.

Sur le même sujet : Le Bitcoin est « une arnaque contre le dollar », selon Donald Trump

Au fil des années, Roger Nils-Jonas Karlsson a affuté sa stratégie, affirmant notamment travailler avec la SEC, l’organisme américain de régulation des marchés. Quand on lui demandait pourquoi les virements n’avaient toujours pas eu lieu, il redoublait d’ingéniosité pour expliquer des délais et retards interminables. Il eut même à changer plusieurs fois de nom, se faisant tour à tour passer pour Steve Heyden, Euclid Deodoris, Joshua Millard, Lars Georgsson, Paramon Larasoft ou encore Kenth Westerberg.

Source : Investment Executive



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !