Une application Android pour aider les personnes atteintes de trouble bipolaire

Maj. le 20 décembre 2018 à 0 h 17 min

Le trouble bipolaire est un diagnostic psychiatrique encore mal appréhendé mais de plus en plus répandu au sein des populations. En France, sa prévalence de 1% de la population, chiffre qui monte à 1 sur 20 aux États-Unis où les cas de trouble bipolaire chez les jeunes de moins de 20 ans ont été multipliés par 40 en une dizaine d’années au tournant du XXIème siècle. Les États-Unis sont d’ailleurs le pays le plus touché par cette affection psychologique au monde.

PRIORI : application Android contre le trouble bipolaire

Pour essayer d’accompagner les personnes atteintes de troubles bipolaires, une équipe de chercheurs de l’Université du Michigan a lancé le développement d’une application sur Android, qui porte le nom de code préliminaire de PRIORI. Son but : détecter quand l’utilisateur d’un smartphone ou d’une tablette est en train de subir un épisode de crise bipolaire.

Elle n’en est encore qu’en phase de développement, mais déjà un premier groupe d’une soixantaine de volontaires américains a été réunie pour lancer les phases de test qui jusqu’ici se sont révélées très satisfaisantes en termes de résultats.

Comment fonctionne PRIORI alors? Tout simplement sur l’écoute de la voix du patient atteint de trouble bipolaire, que ce soit lorsqu’il est seul ou au cours d’une communication téléphonique. L’application enregistre les variations de ton, de débit ou n’importe quel autre signe de dégradation de son humeur, qui serait le signe d’un épisode de crise dépressive. L’application alertera alors le carnet de contacts de personnes choisies par l’utilisateur pour les prévenir et leur permettre d’intervenir plus rapidement et plus efficacement.

priori-application-trouble-bipolaire

PRIORI soulève néanmoins un point important et pas des moindres, celui du respect de l’intimité des conversations privées. Les chercheurs à l’origine de l’application assurent cependant que celle-ci n’est configurée que pour analyser la voix du patient et ne pourra pas accéder à celle de son interlocuteur.

Les équipes de l’Université du Michigan placent de grands espoirs dans les résultats de cette application qui, si elle s’avère efficace sur le long terme, pourrait permettre également d’accompagner plus efficacement les personnes atteintes de schizophrénie ou d’affections dues à un stress post-traumatique. PRIORI rejoint en tout cas la liste des applications conçues pour aider les personnes atteintes de troubles mentaux, à l’image de Ginger.IO que nous vous avons présenté il y a quelques temps.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google Maps va supprimer automatiquement l’historique de vos déplacements

Des lignes identifiées dans le code source de Google Maps indiquent qu’il se prépare une fonctionnalité pour supprimer automatiquement l’historique des déplacements. Si cette fonctionnalité est effectivement déployée dans l’une des prochaines mises à jour, ceux qui le souhaitent pourraient…

Google Maps : la précision du GPS va s’améliorer

Google travaille sur une technologie qui va permettre d’améliorer la précision de la localisation et de l’orientation sur son application Maps. Un procédé plus fiable que le GPS et la boussole alliant imagerie, Street View et l’IA avec le machine learning. …