Apple fait le grand ménage dans l’App Store et supprime 540 000 applications

 

Apple a effectué une grande purge dans son App Store au cours du troisième trimestre 2022. Plus d’un demi-million d’applications ont disparu. Si c'est un gros manque à gagner pour la firme et pour les développeurs, c'est également un mal nécessaire.

apple installation apps interdite sans app store
Crédit : Unsplash

En cette année 2022, Apple est l’une des rares compagnies à tirer son épingle du jeu. C’est bien simple, la crise frappe si fort que la marque à la pomme vaut actuellement plus que tous les autres GAFAM réunis. Cette réussite, Apple la doit en partie aux très bonnes ventes des nouveaux iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max. Elle la doit aussi au succès de l’App Store.

Les statistiques agrégées de Statista et d’AppFind démontrent que le nombre d’applications disponibles dans le Store a brutalement chuté entre le deuxième et le troisième trimestre 2022. Avec 1 642 000 titres en vitrine, la boutique d’Apple n’a jamais compté aussi peu de programmes depuis 2015. Environ 541 000 manquent à l’appel. Quelle est la raison d’un tel déclin de l’offre logicielle chez Apple ?

Apple a effacé 541 000 apps qui posaient des problèmes de sécurité ou obsolètes

1 642 000 apps, c’est plus que l’Amazon AppStore et ses 483 328 apps, mais beaucoup moins que le Google Play Store qui culmine à 3 553 050 titres. Selon les experts, la firme de Cupertino assume totalement la baisse en quantité de produits proposés dans l’App Store. Chaque année, elle organise un grand « ménage de printemps » qui vise à maintenir une offre libre de tout logiciel malveillant et de qualité, des critères sur lesquels Apple se targue de devancer la concurrence.

Apple avait averti les développeurs en avril 2022 : tous les jeux et applications qui n’auront pas été mis à jour dans le mois suivant la notification seront supprimés de l’App Store. La compagnie a bel et bien exécuté son plan : après évaluation, elle a effacé plus de 540 000 applications considérées comme obsolètes ou non conformes aux normes. Les victimes principales de ce grand ménage sont les développeurs indépendants, qui ne peuvent pas toujours mettre leurs programmes à jour de façon régulière. Ils pourront bientôt les proposer à travers un magasin alternatif. La loi DMA, signée récemment par la Commission et le Parlement européen, entend mettre un terme au monopole de l'App Store sur les iPhone dès 2023.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !