Apple estime que l’App Store serait “toxique” si les applications n’étaient pas durement contrôlées

 

Tim Cook a défendu les mesures de contrôles imposées par Apple sur l’App Store, déclarant que la plateforme serait « toxique » en leur absence. Le PDG d’Apple s’est ainsi exprimé au cours du procès qui oppose la firme à Epic Games. L’objectif : convaincre la justice du bien fondé de ces pratiques.

App Store
Crédits : Unsplash

Les déclarations chocs s’enchaînent à l’occasion du procès Apple vs Epic Games. Tim Cook, PDG de la marque à la pomme, était très attendu, sa préparation ayant notoirement été très intense. Et autant dire qu’il n’y est pas allé par quatre chemins. Au sujet des mesures de contrôle imposées aux développeurs sur l’App Store, il a affirmé qu’il serait « terrible pour l’utilisateur » de les rendre plus laxistes, voire de les retirer.

« Le développeur dépend du fait que la boutique soit un endroit sûr et fiable où les clients veulent venir », a-t-il ajouté, avant de souligner qu’il tenait à tenir « la promesse de sûreté, de sécurité et de confidentialité ». En d’autres termes l’App Store « deviendrait un désordre toxique » si aucun contrôle n’était appliqué. Rappelons que sur les 100 000 applications proposées par semaine, Apple en refuse environ 40 000.

Sur le même sujet : Epic Games ridiculise Apple en jouant à Candy Crush devant le tribunal

Apple revendique ses mesures de contrôles sur l’App Store

Tim Cook a également défendu sa plateforme de paiement IAP, qui évite un « énorme problème de commodité ». Sans cette dernière, les utilisateurs devraient rentrer leurs coordonnées bancaires « de nombreuses fois », augmentant ainsi les risques de corruption de ces dernières, selon lui. D’après le PDG, même si Apple « devrait trouver une autre façon de percevoir les commissions, l’IAP est le moyen le plus efficace ».

Le témoignage de Tim Cook fait suite à celui de Craig Federighi, son vice-président en charge du logiciel, qui a déclaré que le nombre de virus sur macOS est devenu inacceptable. Est venu ensuite Phil Schiller, patron de l’App Store, qui en a remis une couche sur l’importance de la sécurité et de la confidentialité chez Apple. « De notre point de vue, la vie privée est l’une des questions les plus importantes du siècle », a insisté Tim Cook.

Source : ZDNet.com



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !