Apple : accusé de concurrence déloyale sur l’App Store, la firme assouplit ses règles

Apple est de plus en plus accusé de concurrence déloyale à cause de ses pratiques sur l’App Store. Après avoir banni les applications de contrôle parental concurrentes de la fonctionnalité Temps d’écran d’iOS, la firme a décidé de les autoriser à nouveau.

App Store

Entre l’imposition d’une commission qu’ils considèrent comme une taxe punitive et les règlements contraignants de l’App Store, les développeurs sont de plus en plus nombreux à exprimer leur mécontentement face aux pratiques d’Apple. Cette semaine, une nouvelle plainte collective a été déposée contre la firme. C’est dans ce contexte qu’elle annonce assouplir ses règles qui écartaient les applications de contrôle parental de l’App Store.

Apple : la firme autorise à nouveau les applications de contrôle parental sur l’App Store

Dans une plainte déposée contre Apple il y a quelques semaines, Kaspersky prenait le devant pour défendre certaines applications de contrôle parental, dépouillées de leurs principales fonctionnalités à cause de nouvelles restrictions d’Apple. Pour justifier son acte, la firme avait expliqué que la technologie MDM (Mobile Device Management) utilisée par ces applications permettait d’accéder à certaines informations telles que la géolocalisation, les messages, l’historique web et autres données sensibles des utilisateurs.

D’aucuns y voyaient un acte pour favoriser la nouvelle fonctionnalité Temps d’écran d’iOS. Une énième accusation de concurrence déloyale qui a poussé la firme à assouplir ses règles. Désormais, ces fonctionnalités sont à nouveau autorisées au sein des applications de contrôle parental, mais à une condition : les développeurs doivent s’engager à ne par céder les données sensibles à des tiers.

Voilà une bonne nouvelle pour ces éditeurs qui ont finalement eu gain de cause. Il y a également fort à parier que la récente enquête antitrust lancée par la justice américaine contre Apple, Google et les autres entreprises des GAFA a joué un rôle dans ce rétropédalage. À cela s’ajoute une nouvelle plainte déposée cette semaine contre la firme de Cupertino.

Des développeurs l’accusent en effet d’abus de position dominante pour les mêmes raisons qui ont conduit Spotify à porter plainte contre Apple il y a quelques semaines : une commission jugée exorbitante sur les recettes des applications payantes.

Source : TechCrunch

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iOS 13, iPadOS : comment installer la bêta publique

iOS et iPadOS sont enfin disponibles pour tous ceux qui voudraient les tester : la première bêta publique est enfin disponible. Il était depuis quelques semaines déjà possible de tester les nouvelles versions des systèmes d’exploitation mobile de la firme…

MacBook : Apple rappelle des batteries pour risque d’incendie

Apple rappelle des Macbook dont les batteries présentent un risque de surchauffe et donc d’incendie. Si vous disposez d’un MacBook Pro 15 pouces de 2015, vous êtes peut-être éligible au programme de remplacement gratuit de la batterie. Apple a annoncé…

iPadOS : voici la liste des iPad compatibles

iPadOS va remplacer iOS sur les tablettes Apple à la rentrée 2019. Un système d’exploitation plus adapté aux grands écrans et à la puissance des iPad qui reprend certaines fonctionnalités de macOS. Mais tous les modèles n’y ont pas droit…

iTunes : que va faire Apple avec vos achats ?

iTunes va-t-il disparaître avec tous les contenus achetés par les utilisateurs ? Non, ils pourront continuer d’en profiter sur les nouvelles applications qui remplacent le service culte d’Apple. Et d’ailleurs, iTunes lui-même n’est pas mort : la plateforme sera toujours…