Android 12 répond à iOS 14.5 sur la collecte des données privées par les applications

 

Lors de la conférence Google I/O, la firme de Mountain View a révélé le tout nouveau panneau de sécurité d’Android 12. En plus d’afficher précisément les données partagées à travers les applications, celui-ci permet de contrôler quel type d’informations personnelles l’utilisateur souhaite divulguer.

Android 12 dashboard sécurité

En introduisant ses nouvelles mesures contre le pistage publicitaire dans iOS 14.5, Apple a frappé un grand coup dans le petit monde des smartphones. Les annonceurs et développeurs d’applications n’ont eu d’autre choix que de trouver des solutions pour s’adapter à ces règles, jusqu’à maintenant inexistantes sur l’écosystème. Les utilisateurs, quant à eux, ne peuvent que se réjouir d’avoir, pour une fois, un peu de contrôle sur leur vie privée. Google était donc attendu au tournant sur le sujet lors de la présentation d’Android 12, à l’occasion de sa conférence I/O hier soir.

Et la firme de Mountain View a répondu présente, sans pour autant pousser le bouchon aussi loin que sa rivale de toujours. En plus du nouveau design et des diverses fonctionnalités qui font leur arrivée avec la mise à jour, Google a présenté un panneau de sécurité qui débarque dans les paramètres du système d’exploitation. Ce dernier a un objectif clair : laisser l’utilisateur décider des données qu’il souhaite partager en l’informant simplement et rapidement de l’utilisation qu’en font ses applications.

Sur le même sujet : Android 12 — la bêta publique est disponible sur les smartphones de 11 constructeurs, comment la télécharger ?

Android 12 donne le contrôle à l’utilisateur sur le partage de données

En ouvrant le panneau de sécurité, l’utilisateur a de suite une vision nette des données collectées par ses applications sur les dernières 24 h. Localisation, microphone, caméra… Il est possible de voir dans le détail à quoi ont accès les marques et développeurs. Mais il ne s’agit pas que de visualiser la chose, il s’agit également d’autoriser ou non cette collecte. Il est ainsi possible de sélectionner un type de données concernées, et de retirer les permissions des applications y ayant accès.

De plus, il est désormais possible de désactiver temporairement toute utilisation de la caméra et du microphone à partir d’un simple bouton dans les paramètres. À côté, Android 12 ne délivre plus la position exacte du smartphone, mais une information approximative qui suffit amplement à des applications comme la météo. Enfin, le système d’exploitation intègre le Private Compute Core, une partition tierce qui a pour rôle de protéger les données confidentielles.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !